Accueil Culture Livres

Brasier noir et suprématie blanche dans le sud américain

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Un choc ! Un coup de poing ! En plus de mille pages, l’Américain Greg Iles, né en 1960 à Stuttgart où son père dirigeait la clinique de l’ambassade des États-Unis au plus fort de la guerre froide, publie un monument, Brasier noir.

Qui n’est que le premier volume d’une trilogie qui s’annonce magistrale. Après le succès d’un premier thriller consacré au criminel de guerre Rudolf Hess, Greg Iles s’est attaqué aux années 60 du sud américain, celui du Ku Klux Klan et des lynchages de Noirs, ces « strange fruits » qu’a douloureusement chantés Billie Holiday.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs