Accueil

Le cuisant échec de la Société des Nations

Après la tragédie de 14-18, le président américain Woodrow Wilson rêva d’une organisation internationale où les États régleraient diplomatiquement leurs différends…

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 2 min

Le 28 juin 1919, le traité de Versailles est précédé d’un pacte constitutif de la Société des Nations (SDN). Cet organisme trouve son origine dans une note du président américain Woodrow Wilson. On y lit que, pour établir une paix durable dans le monde, il faut « qu’une association générale des Nations soit constituée (…) ayant pour objet d’offrir des garanties mutuelles d’indépendance politique et d’intégrité territoriale aux petits comme aux grands États ».

La première assemblée de la SDN se tient le 15 novembre 1920, à Genève. Sans les États-Unis ! Le 19 mars, le Sénat (républicain) a infligé un camouflet au président (démocrate), en refusant de ratifier le Traité de Versailles et, ipso facto, l’adhésion des USA à la SDN.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs