Basket: les Liégeois ont trop gaspillé à Louvain (86-82)

Le coach Sacha Massot.
Le coach Sacha Massot. - News

Maxime Gaudoux, qui doit à nouveau être opéré de la hanche, a décidé de mettre un terme à sa carrière professionnelle. Il était là pour assister à une partie où Liège mena le plus souvent sans jamais faire un réel break avant de gaspiller un succès à sa portée.

Avec des points sous les anneaux et trop de largesses défensivement, c’était 23-24 (10e) avec Faye et Bojovic en évidence. Une belle entrée de Rogiers permettait à Faye (3 fts) de souffler. Liège sortait une belle séquence filant sous l’impulsion de Coleby à 28-36 avant de gaspiller plusieurs ballons (34-40, 20e). Liège repartait à 36-47, sans donner l’impression d’être intouchable… 40-47. Après -10 (40-50) Louvain revenait dans le match avec Delalic (56-56, 30e). Et les joueurs de Casteels repassaient en tête (cela faisait longtemps après 23-22) à 64-62 (24e). Finale interdite aux cardiaques avec McIntosh prenant le match en main pour amener la prolongation (74-74) puis isoler son équipe à 83-78, et l’emporter.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Emmanuel Macron et Angela Merkel, deux «
petits
» du paysage politique international.

    Les secrets du langage du corps à l’usage des «petits»

  2. © D.R.

    #MaPremièreCampagne: Game of Belgium

  3. ©News

    Anderlecht: gagner à Gand pour espérer sauver une si longue histoire européenne

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite