Masters de Londres: Nadal forfait, Djokovic assuré de finir N.1 mondial

©Photonews
©Photonews

Rafael Nadal a déclaré forfait pour l’ATP Masters de Londres qui débute dimanche. L’Espagnol, qui a cédé sa place de numéro 1 mondial lundi, a dû se faire opérer à la cheville droite lundi.

Le Majorquin avait déjà dû faire l’impasse sur le tournoi ATP de Paris-Bercy cette semaine en raison de douleurs aux abdominaux et a dû laisser sa place de numéro 1 mondial à Novak Djokovic, même si le Serbe a été battu en finale du tournoi parisien dimanche par le Russe de 22 ans, Karen Khachanov, désormais 11e mondial. Avec le renom de Nadal pour le Masters, Djokovic est assuré de finir l’année en tant que numéro 1 mondial.

Une saison de blessures

«  Ces mots marquent ma fin de saison. Ça a été une saison compliquée, très bonne au niveau tennistique quand j’ai été en mesure de jouer, et à la fois très mauvaise en termes de blessures  », a expliqué Rafael Nadal sur les réseaux sociaux.

L’Espagnol a effectivement connu une saison gâchée par les blessures : il avait dû abandonner en quarts de finale de l’Open d’Australie (jambe) et, après n’avoir repris qu’en avril, il avait de nouveau abandonné en demi-finales de l’US Open début septembre (genou droit). Finalement, il n’aura joué que près de 6 mois cette saison.

«  J’ai fait tout ce qui était possible pour arriver en fin de saison en bonne forme, à Paris comme à Londres. Malheureusement, j’ai eu un problème aux abdominaux à Paris la semaine dernière, et en plus, j’ai un ’corps libre’ à la cheville qui doit être enlevé lors d’une opération aujourd’hui (lundi)  », a-t-il précisé «  Étant donné que ma blessure aux abdominaux m’empêchait de jouer à Londres, nous en profitons pour (le) retirer et éviter des problèmes à l’avenir  », a-t-il ajouté.

Djokovic au sommet

Novak Djokovic, opéré d’un coude en février, avait repris lui en mars. Éjecté du Top 20 mondial en juin, et sorti en quarts de finale de Roland-Garros, il a ensuite connu une période faste, enchaînant 22 victoires d’affilée et empochant deux tournois du Grand Chelem (Wimbledon, US Open), deux Masters 1000 (Cincinnati, Shanghaï), et une finale à Paris où il s’est incliné dimanche face à la révélation russe Karen Khachanov (7-5, 6-4).

Rafael Nadal est remplacé pour le Masters de Londres par l’Américain John Isner, 10e mondial. Djokovic, Roger Federer, Alexander Zverev, Kevin Anderson, Marin Cilic, Dominic Thiem et Kei Nishikori complètent le tableau de ce rendez-vous de fin d’année qui rassemble en théorie les 8 meilleurs joueurs de la saison.

L’Argentin Juan Martin Del Potro (ATP 4) avait déjà annoncé son forfait, remplacé par le Japonais Kei Nishikori (ATP 9).

Edition numérique des abonnés

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©AFP

    Le président Macron en visite d’Etat en Belgique: pour quoi faire?

  2. Samedi, ils étaient environ 300.000 à travers le pays, a comptabilisé le ministère de l’Intérieur. Ils ont pris d’assaut les ronds-points, les rocades, les accès aux supermarchés.

    Pourquoi le gouvernement français n’entend pas céder aux gilets jaunes

  3. Photo News

    Rallye d’Australie: Hyundai, ou la continuité… dans la défaite!

  • Les «Gilets jaunes», un Mad Max finalement écologique

    La pollution nuit à l’homme et à son environnement. C’est un axiome.

    Or la voiture pollue. Et parce qu’elle pollue, tout doit être mis en œuvre pour que ses impacts négatifs soient réduits au maximum. Dans ce contexte, l’augmentation des accises sur les carburants est classiquement présentée comme un frein au gâchis environnemental.

    Cette évidence ne peut toutefois occulter les préoccupations des « gilets jaunes ». La hausse des taxes sur le diesel...

    Lire la suite