Restructuration de l’Avenir: le prochain conseil d’entreprise extraordinaire aura lieu vendredi matin

©Belga
©Belga

Un conseil d’entreprise extraordinaire s’est tenu lundi matin aux Editions de l’Avenir. La direction a répondu à une soixantaine de questions sur le sort du personnel des services administratifs et commerciaux. «Elle a confirmé sa volonté d’avancer sur le volet social, en privilégiant les prépensions», a rapporté Olivier Cattelain, permanent syndical de la CNE.

«La direction a expliqué qu’il s’agit d’un redéploiement plus que d’une restructuration pour raisons économiques. Elle veut un nouveau projet industriel, notamment pour faire face à la perte de lectorat des journaux papiers. Mais nous avons encore pas mal de questions à poser et il est trop tôt pour commenter ce plan», a ajouté M. Cattelain.

Supression de 60 équivalents temps plein

Fin octobre, la direction des Editions de l’Avenir a annoncé son intention de supprimer 60 équivalents temps plein sur un total de 280 travailleurs.

L’impact pour le service rédactionnel, qui représente deux tiers du personnel, sera abordé lors d’un prochain conseil d’entreprise extraordinaire prévu vendredi à 10h00.

Le sort de Philippe Lawson, le directeur des rédactions presse des Editions de l’Avenir (L’Avenir, lavenir.net, JDE, Proximag) et de L’Avenir Hebdo (Télé Pocket, Moustique), désavoué par les travailleurs lors d’une assemblée générale, devrait également y être évoqué.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous