Accueil Belgique Politique

La prison, avec moins de paperasserie

« Sidis Suite » va permettre l’échange des données sur les détenus et les visiteurs. La fin annoncée des dossiers papier.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Le conseil des ministres a approuvé vendredi le dossier de finalisation du système Sidis Suite, sur proposition du ministre de la Justice, Koen Geens. Ce système informatique, progressivement déployé depuis septembre 2014, entend aboutir à la création d’un dossier informatique unique pour chaque détenu. Il est appelé à remplacer totalement les versions papier des registres d’entrées, des dossiers disciplinaires et de détention, les dossiers de libérations conditionnelles ou anticipées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs