Football Leaks: les demandes les plus folles de Mbappé lors de son transfert au PSG

Lors de son transfert au PSG, Mbappé a demandé, outre un salaire de 55 millions sur cinq ans net de tout impôt, des vols en jet privé ou encore la garantie de devenir le mieux payé du club s’il décroche le ballon d’or.
Lors de son transfert au PSG, Mbappé a demandé, outre un salaire de 55 millions sur cinq ans net de tout impôt, des vols en jet privé ou encore la garantie de devenir le mieux payé du club s’il décroche le ballon d’or. - AFP

Souvent comparé à Ronaldo, voire à Pelé, Kylian Mbappé incarne une forme d’intégrité dans le foot business. Le jeune prodige, rapportent néanmoins les millions de documents obtenus par Der Spiegel puis analysés par nos collègues de Mediapart et par les membres du réseau EIC (dont Le Soir), aime s’assurer que son art est apprécié à sa juste valeur.

Quelques jours avant l’annonce de son transfert de Monaco au PSG pour 180 millions d’euros, Kylian Mbappé et son père, Wilfrid, rencontre le directeur sportif du club parisien. Le joueur demande 55 millions d’euros : 5 millions de prime à la signature et un salaire de 50 millions d’euros jusqu’au terme du contrat. Le tout net d’impôts.

► Toutes les demandes de Mbappé lors de son transfert au PSG, ainsi que les négociations entre Monaco et le PSG: notre enquête sur Le Soir+

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «Je n’avais jamais vécu un match aussi mauvais…», a reconnu Thomas Meunier. ©Photo News

    La Belgique éliminée par la Suisse: les raisons de la déroute des Diables

  2. SOCCER NATIONALS LEAGUE A SWITZERLAND VS BELGIUM (2)

    La Belgique s’effondre en Suisse: le bulletin des Diables

  3. Les moins chanceux des navetteurs sont les usagers des lignes Liège-Bruxelles et Namur-Arlon, qui ont vu à peine six trains sur dix arriver à l’heure pendant les heures de pointe.

    Ponctualité à la SNCB: les navetteurs s’inquiètent d’une «spirale négative»

  • France-Belgique: cultiver ce qui nous unit

    C’est une visite pratiquement inédite qu’Emmanuel Macron entame ce lundi en Belgique. Inédite, parce que jamais depuis 1971 un président français n’avait fait une visite d’Etat au Royaume. Et encore, le protocole français considère-t-il la visite qu’avait alors effectuée le président Pompidou auprès du roi Baudouin comme une « simple » visite officielle.

    Au soir de l’élection d’Emmanuel Macron, le 7 mai 2017, le roi Philippe fut tout simplement le premier à proposer une visite d’Etat au...

    Lire la suite