Accueil Culture

Catherine Corsini: «Je me suis accrochée aux mots de Christine Angot»

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Catherine Corsini a toujours aimé plonger au cœur des passions extrêmes et mettre en scène des histoires d’amour contrarié. Elle aime aussi beaucoup les actrices belges.

Après Cécile de France (La belle saison) et Emilie Dequenne (Mariée mais pas trop), elle a casté Virginie Efira pour être l’héroïne de son dixième long-métrage, l’adaptation du roman autobiographique de Christine Angot où elle raconte sa jeunesse à Châteauroux, entre l’amour indéfectible d’une mère et les drames de sa relation avec son père.

Face au roman, vous avez opté pour une approche plus douce, plus romanesque. Pourquoi ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Les livres d’influenceurs, ces succès qui dérangent

Le livre de l’ancienne candidate des « Marseillais » Jessica Thivenin est un des best-sellers de l’été. Avec les influenceurs, les éditeurs tirent le jackpot, tablant sur la force de leurs communautés. Pour les auteurs, le livre est vu comme un prolongement plutôt qu’un aboutissement.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs