Accueil Société

Un cafouillage reporte le début du procès des hébergeurs

En l’absence d’un prévenu, l’audience a été suspendue.

Temps de lecture: 1 min

Le procès de 12 personnes, dont deux journalistes, jugées pour trafic de migrants dans le cadre d’une organisation criminelle devait commencer ce mercredi matin à Bruxelles. Mais en l’absence d’un prévenu, Mustapha A., l’audience a été suspendue.

L’accusé a été pendant un temps en détention préventive avant d’être transféré au centre fermé de Vottem, ce que le parquet ignorait. Le prévenu n’a donc pas été amené au tribunal ce mercredi, or le procès ne peut pas commencer en son absence. L’audience pourrait commencer cet après-midi.

Le transfert du prévenu en centre fermé est jugé «étrange» par certains avocats de la défense, qui rappellent qu’il ne peut être expulsé pendant toute la durée de la procédure, qui durera encore plusieurs semaines ou plusieurs mois.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une