Midterms: nette augmentation de la participation

Midterms: nette augmentation de la participation

Quelque 113 millions d’Américains sont allés voter mardi pour les élections de mi-mandat, indique CNN mercredi sur base de chiffres d’Edison Research. Cela représente un taux de participation de 49%, en nette hausse par rapport aux dernières élections de mi-mandat d’il y a quatre ans. A l’époque, 83 millions de citoyens s’étaient rendus aux urnes, soit 37% de la population électorale.

Selon les résultats actuels, les démocrates ont repris le contrôle de la Chambre des représentants, mais les républicains ont renforcé leur emprise sur le Sénat.

« Gerrymandering »

La participation aux élections de mi-mandat est traditionnellement plus faible que lors des élections coïncidant avec la présidentielle, à l’image de celle de 2016 où le taux de participation était de 60%.

Mercredi midi, 91% des bureaux de vote avaient été dépouillés. Il ressort que les démocrates ont clairement amassé plus de votes que les républicains (51,8 millions contre 46,2 millions), selon CNN. Cet écart est moins flagrant en termes de sièges. Cela s’explique, selon des experts, par la technique du «gerrymandering», ou du découpage opportuniste, qui permet au parti au pouvoir de découper les circonscriptions électorales en sa faveur.

>Nos dernières informations

(Sur mobile)

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous