Accueil Médias

Taxation des GAFA: Bruxelles veut «continuer à pousser» pour une solution européenne

«  J’espère que les Autrichiens (qui assurent la présidence tournante de l’Union européenne, ndlr) vont maintenir la pression », a déclaré Margrethe Vestager.

Temps de lecture: 2 min

Les défenseurs d’une taxation des géants de l’économie numérique doivent «  continuer à pousser » pour une solution à l’échelle européenne qui empêche le marché de devenir « le Far West », a affirmé mercredi la Commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager.

«  En matière de taxation, il faut pousser pour faire avancer les choses. J’espère que les Autrichiens (qui assurent la présidence tournante de l’Union européenne, ndlr) vont maintenir la pression », a déclaré Mme Vestager lors d’une conférence de presse pendant le Web Summit, rendez-vous annuel réunissant des milliers d’entrepreneurs du numérique à Lisbonne.

« Proposition très importante »

Le projet de directive européenne destinée à mieux imposer les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) se heurte à la vive résistance de l’Irlande, du Danemark et de la Suède, mais aussi aux doutes exprimés par l’Allemagne. «  C’est pour moi, personnellement, une proposition très importante », a souligné Mme Vestager. «  Les entreprises numériques paient en moyenne 9 % d’impôts, contre 23 % pour les autres sociétés, alors qu’elles sont dans le même marché pour la main d’œuvre qualifiée ou le capital. Du point de vue de la concurrence, il faut équilibrer le terrain », a-t-elle fait valoir.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Soirmag Voir les articles de Soirmag