Les buts de la Ligue des champions en vidéo

Les buts de la Ligue des champions en vidéo

Tout a changé en fin de match : Lyon, qui se rêvait déjà en 8es de finale de Ligue des champions, a concédé le nul dans les dernières secondes contre Hoffenheim (2-2) mercredi, alors que la Juventus a craqué à domicile face à Manchester United (2-1). Le grand gagnant de cette soirée de C1 est Manchester City, pratiquement qualifié pour les 8es après sa large victoire contre le Shakhtar Donetsk 6 à 0. Belle performance aussi pour le Real de Madrid avecThibaut Courtois titulaire, une première cette saison en Ligue des champions.

Groupe E

Benfica (Por) – Ajax Amsterdam (P-B) 1-1

Les Néerlandais pouvaient faire un grand pas vers la qualification pour les 8es ce mercredi soir, mais c’était sans compter sur le Benfica. Jonas a ouvert le score pour les Portugais à la demi-heure de jeu. Les Ajacides sont cependant parvenus à réagir et à égaliser via Tadic (59e). La rencontre s’est soldée sur un partage.

Bayern Munich (All) – AEK Athènes (Gre) 2-0

Contre l’AEK Athènes, le Bayern Munich s’en est remis à son avant-centre Robert Lewandowski, auteur d’un doublé (31e sur penalty, et 71e) pour s’emparer de la première place du groupe E.

Groupe F

Manchester City (Ang) – Shakhtar Donetsk (Ukr) 6-0

6 buts à 0, dont un triplé de Gabriel Jesus : le Manchester City de Pep Guardiola n’a pas fait de détail contre le Shakhtar Donetsk et file tout droit vers les 8es de finale, sauf incroyable retournement de situation dans cette poule F.

Olympique Lyonnais (Fra) – Hoffenheim (All) 2-2

Lyon a bêtement craqué en fin de partie contre Hoffenheim (2-2), après avoir mené 2-0 à domicile. Les Lyonnais restent en ballotage favorable, mais ont une nouvelle fois raté le coche, alors qu’ils pouvaient faire un grand pas vers les 8es. L’OL n’a plus atteint ce stade de la compétition depuis la saison 2011-2012 et une humiliante défaite contre l’APOEL Nicosie.

Groupe G

CSKA Moscou (Rus) – AS Roma (Ita) 1-2

Après une victoire au match aller (3-0), les Romains espéraient réitérer cette performance en déplacement. Si Manolas a ouvert le score très rapidement dans la rencontre (4e), Sigurdsson a surpris le portier de l’AS Roma peu après la pause (51e). Pellegrini a finalement redonné l’avantage aux Italiens (59e) qui s’imposent 1-2.

Viktoria Plzen (Tch) – Real Madrid (Esp) 0-5

Le Real Madrid, triple tenant du titre, a écrasé la modeste équipe tchèque du Viktoria Plzen 5-0, dans une partie marquée par un doublé de Benzema. « KB9 » a ainsi dépassé la barre des 200 buts sous le maillot du club espagnol, devenant le 7e joueur à franchir ce cap pour les Merengue, a relevé le statisticien Opta.

Groupe H

Juventus (Ita) – Manchester United (Ang) 1-2

Manchester United, pourtant complètement dominé, a arraché la victoire en fin de match sur la pelouse de la Juventus Turin (2-1). Malgré l’ouverture du score de Cristiano Ronaldo, United s’est imposé grâce à un coup franc de Mata (86e) et un but contre son camp de la Juve (90e).

Valence (Esp) – Young Boys Berne (Sui) 3-1

Plus tôt dans la soirée, Valence, sans Batshuayi laissé sur le banc toute la rencontre, s’est imposé 3-1 face aux Young Boys de Berne. Les Espagnols ont ainsi signé leur première victoire dans cette compétition. Mina a inscrit un doublé (13e, 42e) et Soler a alourdi le score pour les locaux à la 55e. Entre-temps, Assalé avait marqué pour les Suisses à la demi-heure de jeu.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. 13 - Groekie - PXL Tech

    Notre assiette est promise à un avenir végétarien

  2. Abdelkader et Meriem ne sont pas trop de deux pour nourrir quotidiennement près de 500 migrants et sans-abri.

    Dans les pas de «Notre-Dame de la gare du Nord»

  3. Le lancement de l’appareil était attendu vendredi.

    En voulant se battre sur tous les fronts, Samsung joue un jeu très risqué

Chroniques
  • Brexit: l’heure est à la glorification du passé britannique

    Par Marc Roche

    On allume la radio ou la télé ou on ouvre son journal. Et les petits matins d’un printemps ensoleillé deviennent blêmes. Après la trêve pascale, le grand-guignolesque feuilleton du Brexit a repris.

    Depuis la décision du Conseil européen, la Première ministre Theresa May y compris, d’étendre la date butoir du divorce au 31 octobre, une sorte de « drôle de guerre » prévaut au Royaume-Uni. A part quelques escarmouches par médias interposés, il ne se passe rien.

    En effet, la cheffe du gouvernement peut garder son poste jusqu’en décembre si elle le souhaite. Les négociations entre le gouvernement et l’opposition travailliste sont dans l’impasse. De nouveaux votes indicatifs doivent avoir lieu au Parlement, plus divisé que jamais. Les partis se préparent aux vraies-fausses élections...

    Lire la suite

  • L’école bilingue, une idée à tester

    Au Royaume des trois langues nationales, le multilinguisme devrait être un atout cultivé dès la maternelle… Et pourtant, pas une école bilingue (pour ne pas dire trilingue) dans l’enseignement subventionné, pas même à Bruxelles. La faute au contexte communautaire qui a conduit, des lois linguistiques de 1963 à la communautarisation de l’enseignement en 1988, au cloisonnement hermétique de mondes unilingues francophone et néerlandophone, y compris dans la capitale.

    ...

    Lire la suite