Accueil Société Régions Bruxelles

Compas tape dans l’œil anderlechtois

Citydev et la Société régionale du logement s’associent pour redonner vie à une friche industrielle de la rue du Compas. À la clé, un leitmotiv nommé mixité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Si le projet ne s’inscrit pas directement dans le cadre du contrat de revitalisation (2013-2017) qui vise à donner un nouveau visage au quartier Heyvaert aujourd’hui pollué par le commerce des voitures d’occasion, il n’en sera pas moins des plus utiles pour en accentuer les effets. C’est qu’à l’horizon 2018, 129 logements vont pousser sur les vestiges d’une friche industrielle de près de 10.000 m2 qui bordent la rue du Compas, à Anderlecht. « À l’origine, ce terrain devait plutôt être réaffecté en zone d’activités économiques, souligne Benjamin Cadranel, l’administrateur général de Citydev. Il est apparu que ce quartier avait surtout besoin de logements et d’espaces dédiés à la collectivité. D’un point de vue économique, on voyait d’ailleurs assez mal de nouvelles entreprises lourdes s’y installer sans bénéficier d’accès pour leur charroi. Ce n’est pas un hasard si ce lieu est resté en friche pendant si longtemps… ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs