Le Kremlin répète n’avoir «rien à voir» avec l’enquête russe aux Etats-Unis

La Russie «n’a rien à voir» avec l’enquête américaine sur les accusations d’ingérence de Moscou dans la campagne de l’élection présidentielle de 2016, a répété jeudi le porte-parole du Kremlin.

«Cette enquête, c’est un mal de tête pour nos collègues américains. Elle n’a rien à voir avec nous», a déclaré Dmitri Peskov aux journalistes, qui lui demandaient si le limogeage mercredi du ministre américain de la Justice Jeff Sessions pourrait influencer l’enquête menée par le procureur Robert Mueller.

«Jusqu’à présent, ce qu’a produit la commission Mueller peut difficilement soutenir une évaluation critique sérieuse», a ajouté M. Peskov.

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©AFP

    Le président Macron en visite d’Etat en Belgique: pour quoi faire?

  2. Samedi, ils étaient environ 300.000 à travers le pays, a comptabilisé le ministère de l’Intérieur. Ils ont pris d’assaut les ronds-points, les rocades, les accès aux supermarchés.

    Pourquoi le gouvernement français n’entend pas céder aux gilets jaunes

  3. Photo News

    Rallye d’Australie: Hyundai, ou la continuité… dans la défaite!

  • Les «Gilets jaunes», un Mad Max finalement écologique

    La pollution nuit à l’homme et à son environnement. C’est un axiome.

    Or la voiture pollue. Et parce qu’elle pollue, tout doit être mis en œuvre pour que ses impacts négatifs soient réduits au maximum. Dans ce contexte, l’augmentation des accises sur les carburants est classiquement présentée comme un frein au gâchis environnemental.

    Cette évidence ne peut toutefois occulter les préoccupations des « gilets jaunes ». La hausse des taxes sur le diesel...

    Lire la suite