Football Leaks: de 2013 à 2018, le PSG a fiché de jeunes joueurs selon leur couleur de peau

Yann Gboho © Belga
Yann Gboho © Belga

Yann Gboho est le brillant meneur de jeu de l’équipe de France des moins de 18 ans. Malheureusement pour lui, son nom va être associé à un vaste scandale de discrimination avant même qu’il ait pu se faire connaître du grand public pour ses qualités. Quand il avait 13 ans et malgré son talent, le PSG ne lui a pas proposé de rejoindre le club. Parce qu’il était noir. Et seulement parce qu’il était noir.

Fichage ethnique

À l’époque, en 2014, la nouvelle s’est ébruitée au sein du club, mais la direction est temporairement parvenue à étouffer l’affaire. Mediapart et « Envoyé spécial », après une longue enquête entamée sur la foi des documents issus des Football Leaks - auquel « Le Soir » participe - ont cependant découvert que les dirigeants du club avaient en réalité fait le choix de couvrir les fautifs, en dépit de ce que le PSG affirme aujourd’hui. Et que jusqu’au printemps 2018, le club a continué de demander à des recruteurs de renseigner « l’origine » des joueurs détectés selon quatre catégories : « Français », « Maghrébin », « Antillais », « Africain ». Un véritable fichage ethnique.

L’histoire de Yann Gboho, comment le scandale a été étouffé en interne, que fait le PSG aujourd’hui : les détails de l’enquête sur Le Soir +

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. FRANCE-POLITICS_FUEL-BLOCKADES

    Les gilets jaunes au balcon d’Emmanuel Macron

  2. Theresa May a repris l’offensive vendredi, déterminée à défendre jusqu’au bout son projet d’accord sur le Brexit comme son avenir.

    L’inébranlable Theresa May

  3. Les brigades cyclistes sont aujourd’hui une composante majeure des zones de police.

    La Ville de Bruxelles investit dans la police à vélo

  • Les «Gilets jaunes», un Mad Max finalement écologique

    La pollution nuit à l’homme et à son environnement. C’est un axiome.

    Or la voiture pollue. Et parce qu’elle pollue, tout doit être mis en œuvre pour que ses impacts négatifs soient réduits au maximum. Dans ce contexte, l’augmentation des accises sur les carburants est classiquement présentée comme un frein au gâchis environnemental.

    Cette évidence ne peut toutefois occulter les préoccupations des « gilets jaunes ». La hausse des taxes sur le diesel...

    Lire la suite