Accueil Société

Qualité de l’air: la Belgique se fait taper sur les doigts par la Commission européenne

Temps de lecture: 1 min

La Commission européenne a entamé jeudi une procédure d’infraction à l’encontre de la Belgique à laquelle elle reproche de ne pas se conformer à la législation de l’Union sur la qualité de l’air. Les valeurs limites contraignantes pour le dioxyde d’azote (NO2), un gaz polluant, n’ont pas été respectées de manière persistante en région bruxelloise et dans l’agglomération d’Anvers.

La législation de l’UE exige des États membres qu’ils évaluent la qualité de l’air sur l’ensemble de leur territoire et qu’ils prennent des mesures pour limiter l’exposition de leurs citoyens aux substances polluantes.

La Commission a par conséquent décidé d’adresser une lettre de mise en demeure à la Belgique, première étape d’une procédure d’infraction qui peut à terme conduire à des sanctions financières. Les autorités belges disposent désormais d’un délai de deux mois pour répondre. A défaut, la Commission pourrait décider de poursuivre la procédure en leur adressant un avis motivé.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Poels Jean-pierre, jeudi 8 novembre 2018, 18:13

    BRAVO. L'Europe se soucie de notre santé et c'est tant mieux puisque la Belgique semble incapable de le faire! Du reste, la Belgique n'est pas le seul pays a être pointé du doigt. En matière de dioxyde d'azote (NO2):Au total, 13 États membres font actuellement l'objet de procédures d'infraction (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, France, Hongrie, Italie, Luxembourg, Pologne, Portugal, République tchèque, et Royaume-Uni).

  • Posté par Lambert Paul, jeudi 8 novembre 2018, 15:59

    il faudrait peut être que cela soit mis en // avec la densité de population en Europe si on exclut Monaco et le Vatican on a : Pays Bas 395, puis Belgique 364 , ensuite Royaume Unis 247, Allemagne 231, Italie 195, Luxembourg 181, France 112, alors si chaque personne "pollue" d'une manière identique il est normal que les taux en Belgique soient les plus élevés et par ex par rapport à la France on devrait polluer quasi 4 fois moins pour avoir de bons résultats, et les 2 Zones les plus polluantes selon ces études sont Antwerpen et Bruxelles , ce qui est logique vu que pour la Belgique c''st là que l'on trouve le plus de densité de population et d'entreprise où il faut se rendre pour travailler, donc si on veut réduire cette pollution il faut que les entreprises quittent ces 2 agglomérations pour s'installer ailleurs dans le pays et mieux répartir les déplacements nécessaire à ceux qui travaillent et qui en fait participent le plus aux impôts et onss ' sans oublier la part d'onss que l'entreprise paye de son côté pour chaque personne employée

  • Posté par Poels Jean-pierre, jeudi 8 novembre 2018, 18:27

    La densité de population par pays, que vous citez, n'a rien à voir là dedans. Il faut, tout au plus, considérer la densité de population des "régions/villes" qui sont pointés du doigt. L'Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, France, Hongrie, Italie, Luxembourg, Pologne, Portugal, République tchèque, et Royaume-Uni font l'objet des mêmes remarques pour certaines de leurs régions, en général les plus peuplées ou les plus industrialisées…… Enfin, vous préconisez de déplacer les sites industriels. Ne serait il pas plus rationnel, mais moins économique pour eux, d'exiger de ces sites des normes de pollution en deçà des normes édictées par l'OMS et/ou par l'UE? Pour ma part, je salue ce travail. Il y va de ma, de votre, de notre santé à tous et que trop d'intérêts économiques piétinent.

  • Posté par Dubois Raymond, jeudi 8 novembre 2018, 15:54

    Il est plus facile pour la commission européenne de s'occuper de l'AIR ... QUE DES AUTRES PROBLEMES . Un écran de fumée .... une bonne stratégie ...

  • Posté par Poels Jean-pierre, jeudi 8 novembre 2018, 18:18

    Je ne suis pas de votre avis, 13 autres pays sont dans le collimateur de l'Europe pour le même problème. Ce n'est donc pas aussi "facile" que vous le prétendez! L'air que nous (vous et moi) respirons est notre carburant….. Et donc un problème crucial à prendre en main. Un oeil sur les images de certaines métropoles en Chine ou en Inde devrait vous en convaincre!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko