Douze morts lors d’une fusillade en Californie: « Quand il rechargeait, les gens essayaient de s’enfuir»

Douze morts lors d’une fusillade en Californie: « Quand il rechargeait, les gens essayaient de s’enfuir»

Un homme a ouvert le feu mercredi soir dans un bar bondé de Thousand Oaks, près de Los Angeles dans le sud de la Californie, tuant douze personnes avant de lui-même trouver la mort, ont annoncé les autorités locales.

L’homme avait fait irruption dans le Borderline Bar and Grill, qui accueillait au moment du drame une soirée étudiante à laquelle «plusieurs centaines» de jeunes devaient prendre part.

L’identité du tireur et ses motifs restaient également indéterminés mais plusieurs témoins qui se trouvaient dans le Borderline Bar and Grill ont décrit un «homme en manteau noir» et «barbu». «Nous ne savons pas s’il y a un lien terroriste ou pas. Rien ne me conduit, moi ou le FBI, à penser qu’il y a un lien terroriste», a expliqué le shérif Geoff Dean.

Arme semi-automatique

«J’ai vu le tireur, il était habillé en noir, avec des lunettes, camouflé. Il a sorti une arme et a commencé à tirer», témoigne Holden Harrah, un jeune homme de 20 ans, détaillant avoir dû «ramper» pour sortir du bar et rejoindre sa voiture.

Matt Wennerstron, un étudiant de 20 ans, fréquentait régulièrement l’établissement. Il a raconté aux journalistes aux abords du bar que le tireur avait utilisé une arme semi-automatique. «Il tirait autant de balles qu’il pouvait, et quand il rechargeait, les gens essayaient de s’enfuir, et je dois dire que je n’ai pas regardé derrière moi».

Un témoin non identifié cité par le Los Angeles Times a indiqué qu’un homme était entré dans le bar vers 23H30 locales (09H30 heure belge) et avait commencé à tirer. L’horaire a été confirmé par la police. «Il a beaucoup tiré, au moins une trentaine de fois, j’entendais encore des coups de feu alors que tout le monde avait quitté le bar», a ajouté ce témoin cité par le LA Times. D’autres témoins ont dit que le tireur avait lancé une grenade fumigène.

Les Etats-Unis sont régulièrement le théâtre de fusillades visant des lieux publics. La dernière en date avait fait onze morts dans une synagogue de Pittsburgh. Elles relancent à chaque fois le débat sur la possession et la dissémination des armes à feu dans le pays.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le lancement de l’appareil était attendu vendredi.

    En voulant se battre sur tous les fronts, Samsung joue un jeu très risqué

  2. «
Le Soir
» obtient une moyenne de 62
%.

    Le bulletin de la Fédération Wallonie-Bruxelles: les notes des ministres

  3. file3-1

    RTBF: «Le mot élection fait peur aux jeunes»

Chroniques
  • Brexit: l’heure est à la glorification du passé britannique

    Par Marc Roche

    On allume la radio ou la télé ou on ouvre son journal. Et les petits matins d’un printemps ensoleillé deviennent blêmes. Après la trêve pascale, le grand-guignolesque feuilleton du Brexit a repris.

    Depuis la décision du Conseil européen, la Première ministre Theresa May y compris, d’étendre la date butoir du divorce au 31 octobre, une sorte de « drôle de guerre » prévaut au Royaume-Uni. A part quelques escarmouches par médias interposés, il ne se passe rien.

    En effet, la cheffe du gouvernement peut garder son poste jusqu’en décembre si elle le souhaite. Les négociations entre le gouvernement et l’opposition travailliste sont dans l’impasse. De nouveaux votes indicatifs doivent avoir lieu au Parlement, plus divisé que jamais. Les partis se préparent aux vraies-fausses élections...

    Lire la suite

  • L’école bilingue, une idée à tester

    Au Royaume des trois langues nationales, le multilinguisme devrait être un atout cultivé dès la maternelle… Et pourtant, pas une école bilingue (pour ne pas dire trilingue) dans l’enseignement subventionné, pas même à Bruxelles. La faute au contexte communautaire qui a conduit, des lois linguistiques de 1963 à la communautarisation de l’enseignement en 1988, au cloisonnement hermétique de mondes unilingues francophone et néerlandophone, y compris dans la capitale.

    ...

    Lire la suite