La Wallonie revoit ses prêts à taux zéro pour lutter contre la pauvreté

La Wallonie revoit ses prêts à taux zéro pour lutter contre la pauvreté

Le gouvernement wallon, dans le cadre du plan de lutte contre la pauvreté, a décidé de fusionner les mécanismes Ecopack et Rénopack, deux prêts régionaux à taux zéro destinés à réaliser des travaux de rénovation ou économiseurs d’énergie, afin de simplifier l’aide au financement pour un public précarisé. Destinés aux ménages désirant effectuer des travaux de rénovation ou économiseurs d’énergie mais n’ayant pas les fonds propres nécessaires pour pouvoir les réaliser, les deux prêts à taux zéro qui existaient jusqu’à présent ne permettaient d’emprunter qu’un maximum de 30.000 euros.

A l’issue de la fusion des 2 mécanismes, pour lesquels le critère d’éligibilité – un revenu annuel brut par ménage inférieur à 93.000 euros – demeure inchangé, ce montant passera à 60.000 euros, « afin de permettre aux ménages d’entreprendre plus de travaux de rénovation et favoriser ainsi la rénovation de logements anciens pour atteindre le standard minimum », ont détaillé les ministres.

Par ailleurs, la durée maximum du prêt passera de 15 à 30 ans, « ce qui devrait rendre plus ou moins égal l’économie d’énergie aux mensualités du prêt et rendre, de ce fait, l’investissement neutre budgétairement », ont-ils ajouté.

En outre, les primes seront préfinancées, leur montant étant avancé par l’organisme prêteur qui se chargera lui-même de les récupérer auprès de l’autorité régionale. Concrètement, un ménage entreprenant des travaux pour un montant de 15.000 euros et ayant droit à une prime de 5.000 euros ne devra emprunter que 10.000 euros, ce qui réduira ses mensualités.

Deux nouvaux prêts

Enfin, outre la fusion d’Ecopack et de Rénopack, deux nouveaux prêts à taux zéro verront le jour dans le courant de l’année prochaine. Le premier sera destiné au financement de l’adaptation d’un logement au handicap afin d’encourager le maintien à domicile. Le second financera les frais d’achat d’un premier logement, le gouvernement régional s’étant notamment fixé comme objectif de faciliter l’accès à la propriété.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Boulanger, un métier devenu bien compliqué ces dernières années.

    Le déclin des boulangeries wallonnes

  2. d-20190129-3QZDPD 2019-01-29 17:23:46

    Bruxelles: il faut trouver de nouvelles réponses à la crise du logement

  3. Alors que la vie privée est en passe d’effacer son œuvre et que plusieurs radios ont décidé de le bannir de leur antenne, qu’on le veuille ou non, la musique de Michael Jackson est plus vivante que jamais.

    Dix ans après, l’héritage musical de Michael Jackson

Chroniques
  • Iran-USA: la souris qui rugissait

    C’est un « piège à cons », avais-je relevé ici même. Dès lors que Donald Trump est sorti de l’accord contraignant et contrôlé destiné à empêcher l’Iran de se doter éventuellement de l’arme nucléaire, ce pays n’avait pas le choix : soit se coucher et perdre la face, soit répliquer en reprenant, par exemple, fût-ce à petite échelle, les opérations d’enrichissement de l’uranium.

    Et c’est alors Donald Trump qui était piégé. Il était contraint de réagir, sauf à être considéré comme celui qui aurait permis à l’Iran de progresser en direction de la confection de la bombe.

    Des flambées un peu partout

    Réagir, mais comment, puisqu’il avait déjà accumulé...

    Lire la suite

  • Europe: le grand gâchis des chefs d’Etat

    A la fin de cette semaine, la Commission européenne aura (en principe) un nouveau président. Homme ou femme, quelles que soient ses qualités intrinsèques, il ou elle sera le produit d’une vraie déception démocratique et d’un moment qui ne grandit pas la mécanique européenne de pouvoir. Le processus qui l’aura fait sortir du lot renoue en effet avec les travers d’antan : la vieille méthode du choix de l’entre-soi, du fait de princes qui se mettent d’accord sur un nom au terme de palabres tenues dans le plus grand secret....

    Lire la suite