L’ancien président équatorien Rafael Correa a demandé l’asile en Belgique

©AFP
©AFP

L’ancien président équatorien Rafael Correa, réclamé par la justice de son pays, a déposé cet été une demande d’asile en Belgique où il réside avec sa famille depuis 2017, a appris l’AFP jeudi de deux sources proches du dossier.

Selon une de ces sources, la demande a été déposée le 25 juin et est examinée depuis août par le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA) à Bruxelles. Une autre source proche du dossier a confirmé que la requête était étudiée dans cette instance, devant laquelle M. Correa a été auditionné à la fin de l’été pour défendre sa demande.

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. nuit du soir HOOVERPHONIC ©DOMINIQUE DUCHESNES (2)

    Hooverphonic, Montevideo et Condore: revivez la Nuit du Soir en images

  2. Pour les uns, le baptême est symbole de solidarité et pousse à se dépasser... D’autres y voient des humiliations vides de sens. © Thomas Van Ass.

    Les baptêmes estudiantins posent une fois encore question: «On est toujours à la limite»

  3. OLIVIER MAINGAIN ©DOMINIQUE DUCHESNES

    Pourquoi Olivier Maingain a Ecolo dans le viseur

  • Les «Gilets jaunes», un Mad Max finalement écologique

    La pollution nuit à l’homme et à son environnement. C’est un axiome.

    Or la voiture pollue. Et parce qu’elle pollue, tout doit être mis en œuvre pour que ses impacts négatifs soient réduits au maximum. Dans ce contexte, l’augmentation des accises sur les carburants est classiquement présentée comme un frein au gâchis environnemental.

    Cette évidence ne peut toutefois occulter les préoccupations des « gilets jaunes ». La hausse des taxes sur le diesel...

    Lire la suite