Europa League: battu à Krasnodar (2-1), le Standard compromet ses chances de qualification

Edition numérique des abonnés

Le Standard s’est incliné sur la pelouse de Krasnodar, alors qu’il menait au score jusqu’à la 79e grâce à Mehdi Carcela. Dans le même temps, le FC Séville s’est imposé à Akhisarspor.

Les temps forts du match

1re  : les Russes attaquent d’entrée et font le siège du rectangle liégeois. Ari dévie en un temps pour Wanderson qui se retrouve seul face à Ochoa et tire, mais sans cadrer. Les Rouches évitent de peu un début de rencontre catastrophique.

14e  : la frappe de Cimirot ! Premier contre du Standard avec Lestienne qui perce sur le flanc droit et centre. Le ballon est dégagé par la défense russe, mais le second ballon arrive dans les pieds de Cimirot qui ne se pose pas de questions et frappe. Safonov sort un bel arrêt sur sa ligne et concède le coup de coin.

18e  : BUT POUR LE STANDARD ! Le Standard amorce un contre et conclut avec un centre de Laifis qui trouve Carcela isolé au second poteau. L’international marocain reprend de volée et ne laisse aucune chance à Safonov. C’est 0-1.

28e  : Marin trouve Lestienne dans le dos de la défense russe qui décoche une frappe en mouvement. Safonov sort son deuxième bel arrêt de la soirée pour empêcher le 0-2.

32e  : nouveau coup de coin, Lestienne est tout seul au second poteau. Mais au lieu de mettre la tête pour viser le but, l’ancien Brugeois remet le ballon en retrait.

34e  : Carcela déjoue le piège du hors-jeu mais qui s’écarte un peu trop sur la gauche pour pouvoir tirer autrement que dans le petit filet extérieur. N’empêche, les occasions se succèdent pour le Standard.

43e  : à défaut de parvenir à combiner juste, Wanderson tente le tir à distance. La frappe est puissante et tendue. Mais Ochoa est à la bonne place pour pouvoir repousser l’obus des deux poings.

46e  : rentré en touche pour le Standard. Le ballon arrive à Carcela qui s’infiltre dans le rectangle russe avec un petit pont avant de céder le ballon en retrait vers Lestienne qui contrôle et enchaîne par une frappe enroulée. Le ballon passe un petit mètre à côté de la cage du jeune Safonov.

48e  : Enorme raté de Claesson ! Wanderson part en contre sur le flanc droit. Il prend la défense liégeoise de vitesse et centre entre les jambes Fai. Le ballon arrive devant le but pour Claesson qui n’a qu’a pousser le ballon dans le but. Mais l’attaquant s’emmêle les pinceaux et rate l’immanquable.

60e  : Belle combinaison initiée par Wanderson qui s’appuie sur Gazinskiy pour trouver Ari au point de penalty, le Brésilien décoche une frappe cadrée, mais Ochoa plonge admirablement et sauve les meubles pour son équipe.

79e  : BUT ! Krasnodar combine. Wanderson est aux 25 mètres et écarte vers Suleymanov qui décoche une frappe croisée qui ne laisse aucune chance à Ochoa.

82e  : BUT ! Wanderson est au départ de la phase et à la conclusion. Il s’appuie sur Ari pour un une-deux et se retrouve tout seul face à Ochoa pour placer le ballon hors de portée du gardien mexicain. C’est 2-1.

85e  : Wanderson est déchaîné. Une reprise de volée est miraculeusement arrêtée par Ochoa d’un réflexe étourdissant. Le Standard échappe au 3-1.

L’homme du match au Standard : Mehdi Carcela (7)

Edition numérique des abonnés

Le grand bonhomme des Rouches avec un véritable récital avant le repos. Une carte jaune forcée, un but de belle facture et d’autres possibilités. Il a parfois dû subir la frustration des joueurs de Krasnodar.

Le geste du match : le grand-pont de Wanderson dont Claesson ne profite pas

Le fils de Wamberto (ex-Standard) aura fait beaucoup de mal aux Rouches lors de ce match. C’est lui qui marque le deuxième but de Krasnodar, celui de la victoire pour les Russes. Avant cela, il nous a gratifiés d’un superbe grand-pont sur Christian Luyindama avant de servir Viktor Claesson qui loupé le but de manière incroyable face à Ochoa.

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©AFP

    Le président Macron en visite d’Etat en Belgique: pour quoi faire?

  2. Samedi, ils étaient environ 300.000 à travers le pays, a comptabilisé le ministère de l’Intérieur. Ils ont pris d’assaut les ronds-points, les rocades, les accès aux supermarchés.

    Pourquoi le gouvernement français n’entend pas céder aux gilets jaunes

  3. Photo News

    Rallye d’Australie: Hyundai, ou la continuité… dans la défaite!

  • Les «Gilets jaunes», un Mad Max finalement écologique

    La pollution nuit à l’homme et à son environnement. C’est un axiome.

    Or la voiture pollue. Et parce qu’elle pollue, tout doit être mis en œuvre pour que ses impacts négatifs soient réduits au maximum. Dans ce contexte, l’augmentation des accises sur les carburants est classiquement présentée comme un frein au gâchis environnemental.

    Cette évidence ne peut toutefois occulter les préoccupations des « gilets jaunes ». La hausse des taxes sur le diesel...

    Lire la suite