Accueil Sports Football Football à l'étranger

Football Leaks: Mouscron, toujours le jouet des agents

Pini Zahavi et Fali Ramadani, deux agents très puissants en Europe, sont aux manettes de la reprise de Mouscron. La Fifa interdit pourtant à un agent de posséder un club.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 9 min

Cela fait maintenant trois ans que le Royal Excelsior Mouscron navigue sous pavillon maltais puis thaïlandais. Trois ans que tout le monde jure le bon dieu que Pini Zahavi et Fali Ramadani, deux agents parmi les plus puissants en Europe et aux manettes de la reprise du club, n’ont plus rien à voir avec le club. Il faut dire que l’Excel n’a pas vraiment le choix : la FIFA interdit à un agent de posséder un club. Sauf s’il a stoppé sa carrière d’agent de joueurs, ce que ni Zahavi, ni Ramadani n’ont accepté de faire, le transfert de Neymar au PSG il y a un an, orchestré par Zahavi, servant de piqûre de rappel. Trois ans que l’Union belge ferme les yeux malgré les plaintes successives des clubs lésés (Westerlo, Saint-Trond, OHL, SK Lommel United et Malines).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs