Accueil Société

Il y a 75 ans, le «Faux Soir» ridiculisa nazis et rexistes

Le 9 novembre 1943, le Front de l’Indépendance réussit un exploit. Le « Faux Soir » est distribué dans les kiosques, ridiculisant ainsi le « Soir volé » et sa rédaction de collaborateurs. Ce coup de la résistance belge fut salué par les alliés. Il coûta aussi la vie à cinq de ses artisans.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 7 min

Il y a 75 ans, jour pour jour, le grand éclat de rire qui parcourt la Belgique occupée, est entendu jusque dans les capitales alliées, Londres et Washington. Ce 9 novembre 1943, les résistants viennent de réussir le coup le plus audacieux de l’histoire de la presse clandestine en diffusant, au nez et à la barbe de l’Occupant nazi, un pastiche du « Soir volé », votre quotidien confisqué à ses propriétaires par la Propaganda Abteilung qui avait aussi substitué à ses journalistes d’avant-guerre une rédaction composée de zélateurs de l’Ordre Nouveau, dont Hergé.

Le « Faux Soir » imprimé à 50.000 exemplaires ce 9 novembre 1943 fut ce « Soir de Joie », comme le qualifia joliment le titre retenu par Gaston Schoukens pour son film sorti en salles en 1954 et retraçant ce coup audacieux du Front de l’Indépendance (FI).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Brasseur Michel, vendredi 9 novembre 2018, 22:17

    Rappel du temps des héros... puisse t on se souvenir demain des héros d aujourd'hui qui protègent et cachent les migrants des raffles de Herr État Belge!

  • Posté par Jean Evrard, vendredi 9 novembre 2018, 15:29

    Je possède un exemplaire en bon état de ce fameux faux Soir, et comme je suis né le...4 novembre précédent, je possède également un exemplaire du Soir de ma naissance. Amusant (aujourd'hui...) de comparer ces deux journaux (cinémas, strip bande dessinée, etc)

  • Posté par Plas Emile, vendredi 9 novembre 2018, 15:06

    Je vous remercie pour cet article. Je suis le fils aîné de Jean Plas qui a imprimé les bandelettes entourant les paquets de "Faux Soirs". Mon père est mort à Neuengamme le 8 mars 1944.

  • Posté par Metdepenningen Marc, vendredi 9 novembre 2018, 23:56

    Merci M. Plas. Merci à lui surtout.Son nom est mentionné dans l'article en grisé. Bien à vous. M.

  • Posté par Deckers Björn, vendredi 9 novembre 2018, 14:27

    Je n'ai pas envie pour ma part de partager ce rappel à un épisode glorieux de l'histoire de l'occupation et du journalisme. Je suis pour ma part scandalisé à propos d'un quotidien qui rappelle dans l'article qu'Hergé faisait partie du Soir volé. Cela, ce n'est évidemment pas la faute du Vrai Soir. Ce qui est par contre la faute du Soir, c'est de continuer années après années à faire des rappels historique d'un personnage sinistre collaborationniste et colonialiste dans les page d'un Soir pourtant libéré. Depuis quelques années, Le Soir nous gave d'un idolâtrie déplacée et nauséabonde. La rédaction actuelle fait régulièrement honte aux héros du VRAI Soir, c'est assez consternant!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs