Fichage ethnique au PSG: la ministre des Sports demande à la Fédération française de football de se saisir du dossier

Fichage ethnique au PSG: la ministre des Sports demande à la Fédération française de football de se saisir du dossier
Photo News

La ministre française des Sports, Roxana Maracineanu, a exprimé sa « consternation » jeudi après les révélations de pratiques de fichage ethnique dans le recrutement du Paris SG et a demandé à la Fédération française de football (FFF) et à la Ligue (LFP) « d’examiner ce dossier ».

« Si ces faits de discrimination sont avérés, ils sont passibles de sanctions disciplinaires voire pénales. On ne peut pas tolérer que des personnes soient identifiées, recrutées selon leur couleur de peau ou leur origine », a affirmé la ministre.

Mediapart et « Envoyé spécial », après une longue enquête entamée sur la foi des documents issus des Football Leaks - auquel « Le Soir » participe ont sorti une nouvelle information, selon laquelle, des recruteurs du PSG ont fiché ethniquement des jeunes joueurs scrutés par le club, avec les mentions « Français », « Maghrébin », « Antillais », « Africain ».

Changer les mentalités et combattre ce type de comportements

Dans une déclaration, Roxana Maracineanu explique avoir « demandé au président de la Fédération française de football », Noël Le Graët, « ainsi qu’à la présidente de la Ligue de football professionnel (LFP) », Nathalie Boy de la Tour « d’examiner ce dossier dans les plus brefs délais et plus largement, de faire des recommandations pour changer les mentalités et combattre ce type de comportements sur et hors des terrains de sport ». « L’Etat se réserve la possibilité de donner toutes suites utiles à cette affaire », a-t-elle conclu.

Le PSG a confirmé officiellement dans l’après-midi « que des formulaires avec des contenus illégaux ont été utilisés entre 2013 et 2018 par la cellule de recrutement du centre de formation, dédiée aux territoires hors Ile-de-France ». Le club a dénoncé une « initiative personnelle du responsable de ce département ». Soit, Marc Westerloppe, ciblé par Mediapart et parti cette année au club de Rennes.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • ©News

    Par Rocco Minelli

    Angleterre

    Tottenham a osé José Mourinho pour remplacer Mauricio Pochettino

  • belgaimage-154184085-full

    Par GUILLAUME RAEDTS

    Anderlecht

    Anderlecht: la patience d’Edo Kayembe paye enfin

  • Bruno Venanzi présente le maillot des U21 des Rouches désormais sponsorisé par «
Sar Union
», un partenaire chinois.

    Par G.G.

    Standard

    Le Standard a trouvé sa place en Chine

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Gordon Sondland, l’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’Union européenne, a confirmé dans sa déclaration préliminaire avoir imposé un «
quiproquo (donnant donnant)
» aux autorités ukrainiennes, sur ordre exprès du président américain.

    Destitution: Gordon Sondland, un témoignage catastrophique pour Trump

  2. Un patient infecté qui suit correctement son traitement peut en effet devenir «indétectable» et ne plus représenter de danger d’infection.

    Sida: comment gagner la bataille de la bithérapie

  3. belgaimage-140898853-full

    Les tweets prolétariens du Vlaams Belang

La chronique
  • Les tweets prolétariens du Vlaams Belang

    Les médias sociaux sont de toutes les époques. C’est une des conclusions d’un livre remarquable du professeur d’histoire, Maarten Van Ginderachter, de l’université d’Anvers. Dans son ouvrage The everyday nationalism of workers (Le nationalisme quotidien des travailleurs), il explique que le quotidien socialiste gantois Vooruit avait lancé à la fin du dix-neuvième siècle un « denier de la lutte », une liste d’abonnements pour soutenir la presse socialiste. Ce qui est intéressant à propos de ces listes, c’est que les donateurs pouvaient compléter leur don par une brève déclaration, généralement des messages courts ou 1 à 5 lignes dans un langage très familier. Ces déclarations étaient publiées dans une section séparée, et dans le Vooruit. Elles représentèrent rapidement jusqu’à un quart de l’espace total de la copie, publiée au moins deux fois par semaine, contenant à chaque fois plusieurs dizaines de déclarations.

    Une propagande efficace...

    Lire la suite

  • Colonies israéliennes: Trump s’assied sur le droit international

    Donald Trump aime créer la surprise. Lundi soir, il a cependant laissé à son fidèle secrétaire d’État Mike Pompeo le soin d’annoncer urbi et orbi que les États-Unis, soudain, changeaient d’avis sur la question des colonies israéliennes en territoires palestiniens occupés. Désormais, l’administration américaine estime que ces colonies ne sont pas, ou plus, contraires au droit international. Le tableau pourrait presque faire sourire : un milliardaire devenu président de la plus grande puissance au monde se lève un beau matin, et décide...

    Lire la suite