Vanhaezebrouck après l’élimination d’Anderlecht en Europa League: «C’est la même histoire à chaque fois»

Photo News
Photo News

C’est une énorme déception que vit actuellement Anderlecht. Défaits ce jeudi soir à Fenerbahçe – logiquement qui plus est –, les Mauves sont d’ores et déjà éliminés de toutes compétitions européennes. Et ce, dès le mois de novembre…

Au terme de la partie, Hein Vanhaezebrouck, l’entraîneur d’Anderlecht, n’avait pas la tête des bons jours. « C’est dommage, mais nous ne le devons qu’à nous-mêmes », a avancé le T1 des Mauves, au micro de Sporza, très déçu. Et on le comprend… « Nous aurions dû marquer beaucoup plus de points. Ce jeudi, nous nous avions le couteau sur la gorge. Nous avons tout fait pour gagner. La seule chose qui n’allait pas, c’était le réalisme devant le but. Nous étions trop peu dangereux. Après le 2-0, nous nous sommes effondrés. C’est le seul inconvénient de la soirée. Je ne peux pas en vouloir à mes joueurs, ils sont allés au bout d’eux-mêmes. »

« Nous devons encore grandir »

Mais, toujours est-il qu’Anderlecht se voit déjà prendre la porte, après seulement quatre rencontres disputées en Europa League. « C’est la même histoire à chaque fois », poursuit Vanhaezebrouck à nos confrères néerlandophones. « C’est un signe que nous devons encore grandir. Nous avons une très jeune équipe. À Anderlecht, il y a beaucoup de pression. Et évidemment, sans résultat, les gens disent que c’est trop peu. Je suis très déçu. »

Les Mauves auront encore deux rencontres à disputer avant de tourner la page européenne : contre Trnava et au Dinamo Zagreb. « Nous essaierons d’obtenir des points. Je ne vais certainement pas aligner une équipe B. Je veux sauver notre visage et servir le coefficient belge. Nous sommes obligés vis-à-vis du public et nous-mêmes. »

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Un des auteurs de l’étude remarque que « le coût  du système des voitures  de société est supporté  par tout le monde, pour  un bénéfice concentré chez un nombre important  de gens, surtout des plus nantis ».

    Voitures de société: un système coûteux, inéquitable et polluant

  2. C’est dans le décor champêtre de la Vallée du Lac que Dimitri Fourny a annoncé qu’il ne se présenterait pas aux prochaines élections.

    CDH, parti décapité cherche têtes de liste

  3. ©News

    Les bulletins des Diables rouges: une 100e cap fêtée de la plus belle des manières pour Eden Hazard

Chroniques
  • Gilets jaunes: et si une autre France, la vraie, descendait enfin dans la rue?

    Et le peuple, dans sa diversité, il s’exprime quand ?

    Et ceux, massivement majoritaires, qui partagent ou portent l’essentiel du message que le mouvement des gilets jaunes faisait à l’origine entendre, mais refusent de cautionner, par leur silence, une entreprise, consciente et concertée, de démolition de la République et de la Nation ? Qui entendent exprimer, à la fois, cet accord profond et ce désaccord total ? Ceux qui aspirent à une radicale transformation sociale et institutionnelle, culturelle aussi peut-être, de notre patrie commune, mais refusent son saccage par les éternels profiteurs du désordre établi, y compris du désordre néolibéral établi dont ils sont les enfants perdus… Ceux-là, comment peuvent-ils se faire, eux aussi, entendre ?

    Car cela suffit ! On ne peut plus subir passivement, face au reste du monde ébahi, les conséquences dévastatrices des petites manœuvres lamentables d’en haut et des manipulations factieuses dont est victime l’en bas.

    Jusqu’à quand les démocrates...

    Lire la suite

  • Non, Daesh n’est pas défait

    Les affirmations les plus répétées sont parfois les plus fausses : non, l’Etat islamique n’est pas défait. L’organisation a effectivement perdu le contrôle du dernier réduit d’un territoire qui, à son apogée, était aussi grand que la Grande-Bretagne. Mais l’EI, qui avait planifié sa mue forcée par la victoire des Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par les Etats-Unis, reste une organisation puissamment structurée, financée, et elle est désormais totalement revenue à son mode d’action premier : la guérilla et le...

    Lire la suite