Fumée toxique chez Brussels Airlines: le CD&V veut imposer un système de détection dans les avions

Fumée toxique chez Brussels Airlines: le CD&V veut imposer un système de détection dans les avions

Le CD&V souhaite que les compagnies aériennes rendent public tous les incidents de fumée, comme ceux qu’a connus Brussels Airlines ces derniers jours. Avec les autres pays européens, la Belgique doit imposer un système de détection de l’air sale dans ses avions, a déclaré le député néerlandophone Veli Yüksel, sur VTM Nieuws.

« Ces cas doivent être signalés à la santé publique car ils sont dangereux et préjudiciables à la santé du personnel de cabine, mais aussi pour les passagers », pointe du doigt le député CD&V. « Comme ces émanations peuvent être préjudiciables à la santé, l’équipage et les passagers doivent être informés. »

Ce mardi, VTM dévoilait deux de ces « fume-events », des émanations de fumée, sur des vols de la compagnie Brussels Airlines. Le premier en provenance de Copenhague, le second en provenance de Rome. Dans un des deux cas, les pilotes ont dû se rendre à l’hôpital.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Objectif
: soulager les Bruxellois de la congestion automobile.

    La taxe kilométrique, qui en veut?

  2. «
Die Welt
» a pu rencontrer à Moscou, dans une chambre d’hôtel, Edward Snowden, ancien espion et Américain sans passeport réfugié en Russie. L’homme a rendu publique en 2013 la surveillance de masse et globale des communications mise en place par les agences de renseignement américaines, la CIA et la National Security Agency NSA.

    Edward Snowden: «Je n’aurai plus jamais le contrôle de ce qui m’arrive»

  3. POLITICS ECOLO CHAIRMAN ELECTION

    Ecolo: les leçons du passé, pour éviter le ressac

La chronique
  • Quo vadis, Boris Johnson?

    Bien malin qui pourrait comprendre ou même deviner la moindre ligne directrice dans la manière dont Boris Johnson mène sa « négociation » avec l’Union européenne… Il y a une dizaine de jours, une brève lueur d’espoir avait pu naître chez ceux qui continuaient à espérer que le nouveau Premier ministre britannique s’avérerait plus rationnel qu’il n’y paraissait jusque-là. D’une part, son idée de faire de l’île d’Irlande un territoire régi par les mêmes règles pour le secteur agro-alimentaire avait pu être comprise comme un premier...

    Lire la suite