Football Leaks: au PSG, les joueurs touchent entre 33.000 et 375.000 euros pour saluer les supporters

©AFP
©AFP

Ce jeudi soir, l’émission «  Envoyé spécial  » sur France 2 a diffusé un reportage concentré sur les Football Leaks, nom d’une série de révélations faites par le réseau EIC (un consortium de journalistes européens) et ses partenaires, dont fait partie «  Le Soir  », sur les pratiques secrètes dans le monde du football.

Dans ce numéro, on y apprend qu’au PSG, les joueurs reçoivent des bonus financiers pour différentes raisons.

En ce qui concerne les salaires, le Brésilien Neymar gagne 30 millions d’euros par an, après impôts sur le revenu. Pour le français Mbappé, c’est 1.468.122 euros par mois, hors bonus. Pour l’attaquant uruguayen Cavani, 1.180.820 euros par mois.

Des clauses secrètes

Ces chiffres sont déjà très élevés mais il y a aussi des clauses secrètes, selon les journalistes d’Envoyé spécial. Chaque geste, chaque détail de la vie des joueurs est financé. Neymar, par exemple, a l’obligation de répondre aux interviews du groupe Al Jazeera, qui est une propriété du Qatar (ndlr : le Qatar Sports Investments est le propriétaire du PSG). Cavani est privé de certaines primes s’il est en retard de plus de 15 minutes à plus de 5 % des entraînements. Mbappé profite, lui, d’une cagnotte de 30.000 euros et peut l’utiliser comme il le souhaite. Par exemple, pour payer son logement, son chauffeur, etc.

L’émission d’enquêtes française révèle aussi dans ce numéro qu’il existe une clause commune à tous les joueurs, pour les discipliner par l’argent. On parle de la prime d’éthique mensuelle. Elle est notamment conditionnée à une obligation : saluer et remercier les supporters avant et après chaque match. Selon les informations d’Envoyé Spécial, le montant varie selon les joueurs. De 33.000 euros jusqu’à 375.000 net par mois pour Neymar.

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. HAZARDVERT4

    Football Leaks: le juteux business des sponsors d'Eden Hazard

  2. Bart De Wever, président de la N-VA et Charles Michel restent en opposition sur le pacte migratoire.

    Pourquoi Bart De Wever s’obstine à dénoncer le pacte migratoire

  3. La garde à vue de Carlos Ghosn, PDG du groupe Renault-Nissan-Mitsubishi-Motors a été prolongée de 10 jours.

    Affaire Ghosn: «plus on gagne, plus on fraude »

Chroniques
  • Lettre du Brexit: l’honorable best-seller d’un psychodrame national

    Par Marc Roche

    Trop c’est trop. Ce n’est plus du ras-le-bol, c’est un véritable haut-le-cœur national. Encore du Brexit et toujours du Brexit ! Il n’est pas une minute où l’on n’entend, où l’on ne lit, où ne s’expriment les mille et une raisons que nous avons de soutenir ou pas l’accord scellé avec l’Union européenne. Les difficultés de Theresa May d’obtenir d’ici Noël une majorité à la Chambre des Communes pour ratifier le texte sont bombardées en boucle sur les petits écrans à grands jets de chromos.

    Je m’esquive à l’anglaise de la « bulle » londonienne pour me ressourcer un week-end chez des amis dans le havre de paix du Hampshire grâce au calme propice à la lecture. Puisqu’on n’y peut rien, autant se plonger dans le dernier roman de Jonathan Coe intitulé Middle England.

    L’ouvrage a pour cadre la campagne anglaise en proie aux déchirements du...

    Lire la suite

  • Le «footbelgate», labo judiciaire

    L’affaire du Footbelgate sera aussi un laboratoire judiciaire. L’accès au statut de repenti de l’agent de joueurs Dejan Veljkovic, avec lequel le parquet fédéral a signé un mémorandum prévoyant une peine de 5 ans de prison avec sursis et 80.000 euros d’amende en échange d’informations « substantielles, révélatrices et complètes », jusqu’alors inconnues de la justice, est une première en Belgique depuis l’adoption de la loi sur les repentis publiée au Moniteur belge le 7 août dernier....

    Lire la suite