Frais de retraits aux distributeurs de billets: ING n’est pas la seule à faire payer

Chez BNP Parisbas Fortis aussi, les détenteurs d’un compte à vue ordinaire et ceux qui bénéficient du service de base bancaire doivent payer pour retirer des espèces aux distributeurs de billets d’autres banques.
Chez BNP Parisbas Fortis aussi, les détenteurs d’un compte à vue ordinaire et ceux qui bénéficient du service de base bancaire doivent payer pour retirer des espèces aux distributeurs de billets d’autres banques. - Sylvain Piraux.

Une pénalité pour chaque retrait d’argent effectué en dehors du réseau de distributeurs de la banque, ING n’est pas la seule institution à en appliquer.

C’est le cas pour deux autres comptes. Le compte gratuit de KBC d’abord : « Seuls les clients KBC qui ont choisi un Compte Base KBC gratuit doivent payer 0,20 euro quand ils retirent de l’argent d’un distributeur d’une autre banque. Mais nous souhaitons souligner que KBC Banque dispose elle-même de plus de 1.000 distributeurs de billets où les clients KBC peuvent retirer de l’argent sans frais », précise la porte-parole, Viviane Huybrecht. Ceux qui ont choisi le compte Plus (2 euros par mois sans carte de crédit, 3 euros par mois avec carte de crédit) ou les titulaires d’un compte Jeune ne doivent pas payer pour retirer du cash en dehors du réseau.

Même principe chez BNP Paribas Fortis : « Les retraits de cartes bancaires aux guichets automatiques en Belgique et dans les pays de la zone euro sont inclus dans nos packs Comfort et Premium. Pour ceux qui ont un compte à vue ordinaire ou qui bénéficient du service de base bancaire en revanche, les retraits d’espèces aux distributeurs de billets non BNP Paribas Fortis coûtent 0,10 euro. Il n’y aura pas d’indexation de ce montant en janvier prochain », précise le porte-parole, Valery Halloy. Le pack Comfort coûte 3 euros par mois, carte de crédit classique incluse.

Pour rappel, ING facturera 50 cents tous les retraits effectués en dehors du réseau de la banque pour le titulaire du compte gratuit « Lion account ». Les clients qui possèdent un compte Vert payant ne se verront pas imposer ces frais supplémentaires, mais leur compte augmentera de 36 à 40 euros par an.

Il y a des retraits qui impliquent quasi toujours des frais, et ce quelle que soit la banque choisie : ce sont ceux qui sont effectués avec une carte de crédit. Les institutions facturent généralement des frais fixes (environ 5 euros) ainsi qu’un pourcentage du montant prélevé pour tout retrait de cash avec une Visa ou une Mastercard, que l’opération soit effectuée à un distributeur de la marque ou pas, en euro ou dans une autre devise.

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Encore et toujours ce Brexit.

    Le Brexit, best-seller d’un psychodrame national

  2. Une centaine d’alumnis (anciens) étaient réunis à Londres, vendredi, pour se souvenir de la Saint-V de 1943.

    La Saint-V de 1943 était londonienne

  3. © Photo News.

    Des «gilets jaunes» aux partis jaunes? Tout le monde s’interroge, personne n’y croit

Chroniques
  • Le Brexit, best-seller d’un psychodrame national

    Par Marc Roche

    Trop c’est trop. Ce n’est plus du ras-le-bol, c’est un véritable haut-le-cœur national. Encore du Brexit et toujours du Brexit ! Il n’est pas une minute où l’on n’entend, où l’on ne lit, où ne s’expriment les mille et une raisons que nous avons de soutenir ou pas l’accord scellé avec l’Union européenne. Les difficultés de Theresa May d’obtenir d’ici Noël une majorité à la Chambre des Communes pour ratifier le texte sont bombardées en boucle sur les petits écrans à grands jets de chromos.

    Je m’esquive à l’anglaise de la « bulle » londonienne pour me ressourcer un week-end chez des amis dans le havre de paix du Hampshire grâce au calme propice à la lecture. Puisqu’on n’y peut rien, autant se plonger dans le dernier roman de Jonathan Coe intitulé Middle England.

    ...

    Lire la suite

  • La Belgique doit approuver le pacte migratoire

    Vous approuvez le pacte migratoire, ou vous partez. Il nous revient que le Premier ministre, Charles Michel, a décidé d’opter pour la plus grande fermeté avec la N-VA concernant cet accord international, qui doit baliser les grands principes de coopération entre Etats du monde s’agissant de la migration.

    Après des mois de contorsions de la Belgique sur des principes humains aussi essentiels que l’interdiction d’enfermement des enfants ou la protection des demandeurs d’asile contre les traitements...

    Lire la suite