Les grèves chez bpost se poursuivent ces lundi et mardi: quel impact sur votre courrier?

Les grèves chez bpost se poursuivent ces lundi et mardi: quel impact sur votre courrier?

Depuis mercredi, les services de bpost font une grève tournante. Lundi, les centres de tris étaient en grève, mardi c’était les transports de la société. Syndicats et direction ne se verront plus avec ce lundi.

« Des propositions très importantes et très concrètes ont été mises sur la table », ont indiqué jeudi soir direction et syndicats de bpost dans un communiqué conjoint diffusé à l’issue d’une journée de négociations. « Les propositions sont actuellement évaluées et une nouvelle réunion est prévue lundi matin », ont-ils précisé.

D’ici lundi, il n’y aura plus de communication supplémentaire mais d’ici là le plan d’action est maintenu, ont précisé les syndicats.

Voici à quoi s’attendre ces prochains jours.

Aucun courrier et aucun journal distribué par bpost ce vendredi

Les facteurs sont en grève ce vendredi. Plus de 90 % d’entre eux ont débrayé. Aucun courrier ne sera donc distribué.

Les journaux dont la distribution est effectuée par bpost sont restés dans les imprimeries ce vendredi en raison du mouvement de grève. Les quotidiens ont par contre été livrés en Région bruxelloise, où des sociétés privées sont en charge de la distribution. L’incertitude plane encore sur la livraison des éditions du week-end.

Une partie des exemplaires avait été livrée ces derniers jours malgré la grève mais les éditeurs ont décidé ce vendredi de conserver l’intégralité des exemplaires destinés à bpost. « Nous savions qu’ils ne seraient pas distribués », confirme Joël Brouwers, responsable Vente & Distribution aux Éditions de l’Avenir. « La grève devient très impactante, nous n’avons aucune garantie que bpost travaillera la nuit prochaine pour distribuer les journaux du week-end. »

IPM (La Libre, la DH) et Rossel (Le Soir, SudPresse) ont également gardé leurs éditions distribuées par bpost dans les imprimeries.

La distribution des journaux risque également d’être perturbée ce samedi.

Quels services en grève ces lundi et mardi ?

Les grèves se poursuivront ces lundi et mardi.

Ce lundi 12 novembre, les guichets postaux ne seront pas ouverts, le courrier ne sera pas relevé dans les boîtes rouges. Les services centraux (direction) et les services techniques seront aussi en grève.

Ce mardi 13 novembre, le centre de tri à Vielsalm sera en grève et tous les services traitant le courrier international.

Du côté de la CGSP, on nous précise que les facteurs ou les centres de poste s’ils le souhaitent peuvent faire grève les cinq jours et donc encore lundi ou mardi.

Pourquoi ces grèves ?

Les travailleurs de bpost protestent contre les conditions générales de travail au sein de l’entreprise. Ils dénoncent la surcharge de travail due à un manque d’effectifs et la pression à laquelle ils sont soumis. Le problème se pose surtout en Flandre où bpost n’arrive plus à recruter des facteurs vu la situation particulièrement bonne du marché de l’emploi flamand.

Des problèmes d’organisation sont aussi dénoncés. Le logiciel Georoute (NDLR : planification des tournées) n’est plus adapté. Pour les zones rurales, il fonctionne encore. Mais pour les zones urbaines ou les grosses périphéries, ça coince.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Un des auteurs de l’étude remarque que « le coût  du système des voitures  de société est supporté  par tout le monde, pour  un bénéfice concentré chez un nombre important  de gens, surtout des plus nantis ».

    Voitures de société: un système coûteux, inéquitable et polluant

  2. Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, aux côtés du président Vladimir Poutine
: «
«
Trouver un chat noir dans une pièce obscure n’est pas facile, surtout quand il n’y en a pas
».

    Rapport Mueller: Moscou savoure… sans excès de triomphalisme

  3. C’est dans le décor champêtre de la Vallée du Lac que Dimitri Fourny a annoncé qu’il ne se présenterait pas aux prochaines élections.

    CDH, parti décapité cherche têtes de liste

Chroniques
  • Gilets jaunes: et si une autre France, la vraie, descendait enfin dans la rue?

    Et le peuple, dans sa diversité, il s’exprime quand ?

    Et ceux, massivement majoritaires, qui partagent ou portent l’essentiel du message que le mouvement des gilets jaunes faisait à l’origine entendre, mais refusent de cautionner, par leur silence, une entreprise, consciente et concertée, de démolition de la République et de la Nation ? Qui entendent exprimer, à la fois, cet accord profond et ce désaccord total ? Ceux qui aspirent à une radicale transformation sociale et institutionnelle, culturelle aussi peut-être, de notre patrie commune, mais refusent son saccage par les éternels profiteurs du désordre établi, y compris du désordre néolibéral établi dont ils sont les enfants perdus… Ceux-là, comment peuvent-ils se faire, eux aussi, entendre ?

    Car cela suffit ! On ne peut plus subir passivement, face au reste du monde ébahi, les conséquences dévastatrices des petites manœuvres lamentables d’en haut et des manipulations factieuses dont est victime l’en bas.

    Jusqu’à quand les démocrates...

    Lire la suite

  • Non, Daesh n’est pas défait

    Les affirmations les plus répétées sont parfois les plus fausses : non, l’Etat islamique n’est pas défait. L’organisation a effectivement perdu le contrôle du dernier réduit d’un territoire qui, à son apogée, était aussi grand que la Grande-Bretagne. Mais l’EI, qui avait planifié sa mue forcée par la victoire des Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par les Etats-Unis, reste une organisation puissamment structurée, financée, et elle est désormais totalement revenue à son mode d’action premier : la guérilla et le...

    Lire la suite