Deux motards qui escortaient le convoi du Premier ministre légèrement blessés à Mons

Deux motards qui escortaient le convoi du Premier ministre, Charles Michel, se sont percutés vendredi matin, vers 10h40, sur l’autoroute A7, à hauteur de Mons, alors que la colonne de véhicules venait de quitter le cimetière militaire de Saint-Symphorien, a indiqué la police fédérale.

Les deux motards de la police de la route du Hainaut ont été légèrement blessés lorsqu’un véhicule est monté sur l’autoroute et n’a pas obtempéré aux injonctions de la police, a-t-on appris de source gouvernementale. Le Premier ministre belge a demandé l’arrêt du convoi et s’est enquis de l’état de santé des motards avant de repartir.

Le convoi se rendait au Shape, le quartier général militaire de l’Otan, situé à Casteau. Peu avant les faits, M. Michel s’était rendu au cimetière militaire de Saint-Symphorien, en compagnie de la Première ministre britannique Theresa May, à l’occasion des commémorations du centième anniversaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale.

La police fédérale n’a pas donné d’autres détails sur les circonstances de l’accident, qu’une enquête en cours devra déterminer.

Commémorations

La Première ministre britannique Theresa May a fait étape vendredi matin au cimetière militaire de Saint-Symphorien, près de Mons, dans le cadre du week-end des commémorations du centenaire de l’Armistice. Theresa May et le Premier ministre belge Charles Michel ont rendu hommage aux soldats britanniques tombés pendant la Première Guerre mondiale.

11-Novembre: Theresa May et Charles Michel se sont recueillis au cimetière de Saint-Symphorien (photos)

Theresa May et Charles Michel ont déposé, dans le cadre d’une cérémonie à huis clos, des gerbes de roses blanches et de coquelicots sur les tombes de John Parr, du Middlesex Regiment, premier soldat britannique mort durant la Première Guerre mondiale, le 21 août 1914, et de George Ellison, du 5e Royal Lancers, dernier soldat britannique mort au combat durant la Première Guerre mondiale, le 11 novembre 1918. Le coquelicot est associé aux soldats du Commonwealth morts pendant la guerre 14-18.

Élections communales 2018
 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Je veux les élections le 23 décembre prochain, mais avec des bulletins papier
», martèle Martin Fayulu, farouchement opposé à la «
machine à voter
».

    RD Congo: «Les gens savent que le changement c’est Fayulu»

  2. Edition numérique des abonnés

    Guide Michelin: un seul trois étoiles en Belgique, est-ce grave?

  3. FeluyPolice (2)

    Les gilets jaunes: «Nous sommes apolitiques et nous le resterons»

  • France-Belgique: cultiver ce qui nous unit

    C’est une visite pratiquement inédite qu’Emmanuel Macron entame ce lundi en Belgique. Inédite, parce que jamais depuis 1971 un président français n’avait fait une visite d’Etat au Royaume. Et encore, le protocole français considère-t-il la visite qu’avait alors effectuée le président Pompidou auprès du roi Baudouin comme une « simple » visite officielle.

    Au soir de l’élection d’Emmanuel Macron, le 7 mai 2017, le roi Philippe fut tout simplement le premier à proposer une visite d’Etat au...

    Lire la suite