Accueil Culture Livres

Chroniques de l’enfance déchue

Après « Autobiographie d’une courgette », Gilles Paris replonge dans la peau d’enfants bercés de gouffres.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

P apa et Maman sont morts, disait le titre de son premier roman. Histoire de mettre d’emblée les choses au clair. L’enfance, chez lui, ne tient pas de l’âge béni, semblait nous prévenir Gilles Paris. A la mort de leurs parents dans un accident d’avion, Alice et Jean-Jean se retrouvaient seuls, livrés à un monde d’adultes des plus déroutants : un oncle sale et égoïste, une institutrice folle, une serveuse de café nymphomane. Bref, les galipettes insouciantes de l’enfance, très peu pour Gilles Paris.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs