Match rappelle des paupiettes de dinde orloff pour un risque de salmonelle

Edition numérique des abonnés

Les magasins Match de Huy, Fleurus et Marcinelle ont décidé, en accord avec l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), de retirer de la vente des paupiettes de dinde orloff de la marque « Autour de Lise ». La présence de salmonelle a été détectée lors d’un contrôle du fournisseur, alerte la chaîne de supermarchés dans un communiqué.

Les produits concernés sont vendus en barquettes de quatre pièces et portent les numéros de lot 0348495072 et 0348496844. Leurs dates limites de consommation sont le 08/11/2018, le 10/11/2018 ou le 12/11/2018.

« Il est demandé aux clients qui ont acheté ce produit de ne pas le consommer et de le ramener au point de vente, où il leur sera remboursé. Les personnes qui l’auraient consommé et qui présenteraient des troubles gastro-intestinaux, diarrhée, vomissements ou douleurs abdominales sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation. Le délai d’incubation peut aller de 6 à 72 heures », prévient Match.

Le service qualité de l’enseigne peut être contacté au 071/82.42.28 ou à l’adresse NumeroVertSocodis@match.be pour plus d’informations.

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «Je n’avais jamais vécu un match aussi mauvais…», a reconnu Thomas Meunier. ©Photo News

    La Belgique éliminée par la Suisse: les raisons de la déroute des Diables

  2. SOCCER NATIONALS LEAGUE A SWITZERLAND VS BELGIUM (2)

    La Belgique s’effondre en Suisse: le bulletin des Diables

  3. Les moins chanceux des navetteurs sont les usagers des lignes Liège-Bruxelles et Namur-Arlon, qui ont vu à peine six trains sur dix arriver à l’heure pendant les heures de pointe.

    Ponctualité à la SNCB: les navetteurs s’inquiètent d’une «spirale négative»

  • France-Belgique: cultiver ce qui nous unit

    C’est une visite pratiquement inédite qu’Emmanuel Macron entame ce lundi en Belgique. Inédite, parce que jamais depuis 1971 un président français n’avait fait une visite d’Etat au Royaume. Et encore, le protocole français considère-t-il la visite qu’avait alors effectuée le président Pompidou auprès du roi Baudouin comme une « simple » visite officielle.

    Au soir de l’élection d’Emmanuel Macron, le 7 mai 2017, le roi Philippe fut tout simplement le premier à proposer une visite d’Etat au...

    Lire la suite