12e journée de Liga: le retour de Messi avec Barcelone ?

© Photonews
© Photonews

Préservé par son entraîneur Ernesto Valverde, Messi n’a pas joué mardi à San Siro où il avait fait le déplacement avec les blaugrana pour affronter l’Inter Milan en Ligue des Champions mardi (1-1).

L’Argentin pourrait donc retrouver la compétition dimanche au Camp Nou où le Barça peut continuer sa course en tête du championnat d’Espagne (24 pts) face à un Betis Séville (14e, 13 pts), qui n’a gagné aucun de ses quatre derniers matches en championnat.

Le Barça sera en revanche privé de son milieu brésilien Philippe Coutinho, blessé aux ischio-jambiers et indisponible de deux à trois semaines.

Messi s’était blessé le 20 octobre contre le FC Séville en championnat, retombant mal sur le bras droit après un choc et se fracturant le radius. Le Barça avait alors estimé son indisponibilité à trois semaines environ. Cette blessure lui avait fait manquer le «clasico» contre le Real Madrid (5-1).

Le Real pour se rapprocher du podium

Pour sa part, l’Atlético Madrid d’Antoine Griezmann (4e, 20 pts) reçoit samedi l’Athletic Bilbao (17e, 10 pts) après un succès revigorant mardi contre Dortmund en Ligue des Champions (2-0). Tenus en échec par Leganés lors de la journée précédente (1-1), les Colchoneros voudront reprendre leur marche en avant.

Après son festival offensif à Plzen mercredi (5-0) en C1, le Real Madrid (6e, 17 pts) se déplace au Celta Vigo dimanche (11e, 14 pts) où il aura l’occasion de se rapprocher du podium. Une rencontre qui pourrait faire figure de dernier test pour l’entraîneur intérimaire Santiago Solari, arrivé la semaine dernière sur le banc merengue.

Après trois victoires à Mellila (4-0 en Coupe du Roi), Valladolid (2-0 en Liga) et Plzen, un nouveau résultat positif en Galice pourrait inciter le Real à conforter l’Argentin dans ses fonctions au-delà de sa période d’intérim.

Dimanche, Séville (3e, 20 pts) et l’Espanyol Barcelone (2e, 21 pts) s’affrontent au stade Sanchez-Pizjuan et espèrent tous deux suivre le rythme dans le haut du tableau.

Le programme (en heures françaises, GMT+1) :

Vendredi :

(21h00) Levante — Real Sociedad

Samedi :

(13h00) Valladolid — Eibar

(16h15) Getafe — Valence

(18h30) Atlético Madrid — Athletic Bilbao

(20h45) Gérone — Léganes

Dimanche :

(12h00) Alavés — Huesca

(16h15) FC Barcelone — Betis Séville

(18h30) Rayo Vallecano — Villarreal

Séville FC — Espanyol Barcelone

(20h45) Celta Vigo — Real Madrid

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Bart De Wever, président de la N-VA et Charles Michel restent en opposition sur le pacte migratoire.

    Pourquoi Bart De Wever s’obstine à dénoncer le pacte migratoire

  2. Un «
cerveau de la combine
»
: ainsi Carlos Ghosn a été qualifié par Hiroto Saikawa, l’actuel directeur général de Nissan.

    Ghosn sur un siège éjectable aussi chez Renault

  3. «
Nous discuterons de tout cela au sein du gouvernement jeudi et vendredi probablement, il est préférable sans doute de ne pas laisser traîner les choses.
»

    Kris Peeters (CD&V) sur le pacte migratoire: «Je soutiens totalement Charles Michel»

Chroniques
  • Quel sera le nouveau mot de l’année?

    Quel sera le « nouveau mot de l’année » 2018 ? L’an dernier, c’est « Fake news » qui avait emporté les suffrages des lecteurs du Soir. Lequel lui succédera ?

    Pas de changement pour ce quatrième millésime de l’opération menée par Le Soir et l’UCL. La formule reste la même. Et l’objectif aussi : il s’agit toujours, en s’appuyant sur les propositions du grand public, de faire émerger le mot ou la locution qui a connu une diffusion significative en 2018 et que l’on ne trouve pas encore dans l’édition la plus récente des dictionnaires usuels du français tels que le Petit Robert ou le Larousse.

    Concrètement : la première phase est lancée ce mercredi. Il s’agit de recueillir les propositions des lecteurs du Soir via notre site internet. C’est important : le mot ou la locution que vous soumettrez doit être accompagné d’une (courte) définition. Il est possible de soumettre des propositions de néologismes jusqu’au 30 novembre.

    En...

    Lire la suite

  • La Belgique doit approuver le pacte migratoire

    Vous approuvez le pacte migratoire, ou vous partez. Il nous revient que le Premier ministre, Charles Michel, a décidé d’opter pour la plus grande fermeté avec la N-VA concernant cet accord international, qui doit baliser les grands principes de coopération entre Etats du monde s’agissant de la migration.

    Après des mois de contorsions de la Belgique sur des principes humains aussi essentiels que l’interdiction d’enfermement des enfants ou la protection des demandeurs d’asile contre les traitements...

    Lire la suite