Accueil Monde Proche-Orient

A Moscou, les Russes mettent Talibans et officiels de Kaboul autour d’une même table

Les deux délégations n’ont pas négocié directement. Mais c’est déjà un premier succès pour le Kremlin qui veut jouer les intermédiaires actifs en Afghanistan.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis Moscou

A ssalamu alaykum ! » Dès le début de leur première rencontre officielle en public, hier matin dans un grand hôtel de Moscou, Talibans et officiels de Kaboul se sont échangés de chaleureuses salutations « de paix ». Avec des sourires détendus. Mais sans poignées de main. Cordial mais prudent, le ton était donné pour « un dialogue constructif », comme l’a souhaité d’emblée, droit et sec dans son costume gris parmi les tenues afghanes, Sergueï Lavrov, ministre russe des affaires étrangères et chef d’orchestre de ces consultations. Avec un objectif clair pour la Russie, quarante ans après l’invasion soviétique : jouer un rôle actif dans le lancement d’un dialogue entre Kaboul et talibans en vue de la pacification du vieux conflit afghan.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs