Concours exceptionnel «Le Soir»: découvrez le monde de Thorgal, héros de bande dessinée

Héros culte de la bande dessinée franco-belge, Thorgal Aegirsson, le fils des étoiles, est né dans le journal Tintin en 1977, des œuvres du scénariste bruxellois Jean Van Hamme et du dessinateur polonais Grzegorz Rosinski. On le reconnaît à sa cicatrice, à ses cheveux broussailleux. Il est mal rasé. Il a les mâchoires un peu carrées. Son succès est immédiat.

Sous le pinceau de Rosinski, rien n’est jamais figé. L’artiste envoûte le trait avec une force d’inspiration colossale. Femmes à la sensualité vénéneuse, enfants capables de parler aux animaux, dieux sévères, Vikings rudes et déterminés… le monde de Thorgal déborde d’émotion et d’imagination.

Plus de 15 millions d’albums vendus

Les dessins de Rosinski expriment la survie, le courage, l’héroïsme, l’amour, la tendresse mais aussi la lâcheté, la jalousie, la trahison. L’imagerie de la série emprunte au conte de fées, à la mythologie et à la science-fiction. En quarante ans d’aventures, Thorgal a vendu plus de 15 millions d’albums, traduits en 18 langues.

Aujourd’hui, Grzegorz Rosinski a 77 ans, l’âge auquel Hergé recommandait d’arrêter de lire le journal Tintin. Le dessinateur de Thorgal a décidé de déposer le pinceau. Le 23 novembre, l’artiste dévoilera son dernier album, Aniel, dans lequel le Viking rentre enfin au pays.

Pour ses adieux à la bande dessinée, l’innommable Yann lui a écrit un scénario de retrouvailles sur mesure avec un bestiaire fascinant de chenilles carnivores, d’oiseaux sacrés, de dindons vautours… Et pour le futur, Grzegorz Rosinski a confié à d’autres le soin de dessiner la suite de la saga.

Entre-temps, une nuit d’hommage sera organisée le 15 novembre, à Paris, pour célébrer le talent de Grzegorz Rosinski. L’hydromel coulera à flots. Les Vikings joueront de la hache et de l’épée. Si vous êtes libres jeudi soir et que vous vous sentez de taille à affronter leurs sortilèges aux côtés des auteurs, Le Soir organise un concours exceptionnel avec un package VIP (Thalys et hôtel pour deux personnes), qui vous permettra de participer à cette soirée magique dans les mondes de Thorgal.

► Pour participer, il vous suffit de cliquer sur ce lien

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les héros de Stan Lee vont rassembler une véritable communauté de lecteurs. Jusqu’à conquérir le grand écran.

    Stan Lee, dieu disparu des superhéros

  2. MAF SPORTKOT ©DOMINIQUE DUCHESNES

    Un cercle louvaniste sous le coup d’une instruction judiciaire: tout ce qu’il faut savoir

  3. Pour la fin du siècle, l’élévation du niveau de la mer pourrait atteindre un mètre.

    Le point de non-retour approche pour les calottes glaciaires

Chroniques
  • La nouvelle affaire Pétain

    Il paraît qu’Emmanuel Macron, président de la République française de son état, a commis une gaffe politique monumentale en associant le maréchal Pétain à l’hommage qu’il était prévu de rendre, aux Invalides, aux grands chefs de la Grande Guerre à l’occasion du 11 novembre.

    Donc, il fallait le gratter. L’effacer. Comme, en URSS, sous Staline, on effaçait Trotski des photos où il figurait aux côtés de Lénine. Evanoui, parti en fumée Trotski ! Son présent valait éradication, même visuelle, de son passé. Puisqu’il n’était plus, il n’avait pas été. Il ne devait pas avoir été. Son absence, après 1927, valait annulation de sa présence en 1917.

    C’est, logiquement, ce qu’exigeaient les protestataires qui s’offusquèrent que Pétain soit associé à l’hommage collectif rendu aux maréchaux de la Grande Guerre...

    Lire la suite

  • Le «Nous» de combat de Macron et Merkel

    O n gardera, de ce jour, l’image de 84 chefs d’Etat et de gouvernement qui étaient hier des nations belligérantes. Ce qui demeure incertain dans l’avenir, c’est la façon dont sera interprétée cette image. Sera-t-elle le symbole éclatant d’une paix durable entre les nations ? Ou la photographie d’un dernier moment d’unité avant que le monde ne sombre dans un nouveau désordre  ? » C’est sur ce terrible doute que le président Emmanuel Macron a ouvert le Forum de Paris pour la...

    Lire la suite