Accueil

Mons en Mieux tente d’innover

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Georges-Louis Bouchez et Mons en Mieux occuperont onze sièges dans le prochain conseil communal face à la majorité composée du PS (23 élus) et d’Ecolo (6 élus). On peut compter sur les libéraux et consorts pour animer la vie politique locale au cours des six prochaines années. Il n’a pas fallu attendre l’installation du conseil communal pour s’en convaincre.

Georges-Louis Bouchez a annoncé la mise en place d’un « collège de l’opposition ». En fait, il s’agit plus simplement d’un « cabinet fantôme » dont chaque membre est chargé de suivre de plus près la compétence d’un membre de l’exécutif pour tenter de rendre plus pointu le regard porté sur les dossiers.

Jusque-là, la formule est assez classique. La composition de ce « shadow cabinet » devrait être révélée le 3 décembre, jour de l’installation du conseil. Pas certain que cela gâche la joie du PS et d’Ecolo.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs