Restructuration de l’Avenir: «Pas d’avancées», selon les syndicats, qui revoient la direction lundi

Restructuration de l’Avenir: «Pas d’avancées», selon les syndicats, qui revoient la direction lundi

Le conseil d’entreprise extraordinaire qui s’est tenu vendredi au sein des Editions de l’Avenir n’a pas permis, malgré 5h30 de discussions, d’enregistrer des avancées, a-t-on appris de source syndicale. Les partenaires sociaux ont convenu de se revoir lundi à 09h. Une assemblée générale du personnel sera prévue dans la foulée à 16h. La parution des journaux de samedi et lundi est donc assurée.

«La réunion a principalement porté sur la réorganisation de la rédaction», indique Didier Malempré, délégué pour l’Association des journalistes professionnels (AJP). «Et de très nombreuses questions sont restées sans réponses, dont celle de savoir comment développer le digital avec une réduction de 25% des effectifs.» Les représentants du personnel dénoncent également l’absence de «garanties quant à la viabilité du plan (de restructuration)».

Lundi, un nouveau conseil d’entreprise extraordinaire est prévu à 09h. Une assemblée générale du personnel est prévue dans la foulée à 16h00. Une réunion entre la direction et la délégation syndicale est également programmée dans l’après-midi à propos des conditions de départ.

Un deuxième conseil d’entreprise extraordinaire a déjà été programmé jeudi prochain à 09h.

Fin octobre, la direction des Editions de l’Avenir avait annoncé son intention de supprimer 60 équivalents temps plein sur un total de 280 travailleurs.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190716-3V2NE5 2019-07-16 14:13:29

    La Lune a marqué les Hommes, ils y ont laissé leurs traces (infographie)

  2. Presse-papier01

    Pour les histoires de cœur, Internet a remplacé l’ami entremetteur

  3. Les seins nus étaient un symbole de libération de la femme dans les années 70. Aujourd’hui, beaucoup de Romandes ne portent pas de soutien-gorge pour leur propre confort.

    A Genève, les seins se passent de soutien

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Faut-il remettre la main sur la Lune?

    Elle est là depuis les premiers jours de la Terre et elle est le musée des premiers moments de l’Univers. Fascinante, elle est gravée à Lascaux, célébrée en Egypte, niée par l’Inquisition. Verne et Wells imaginent comment sonder son mystère. Méliès en fait une farce philosophique. C’est d’une guerre que naîtront carburants et calculateurs, clés du voyage. C’est d’une autre, froide, que viendra l’accomplissement, dans un délai exceptionnellement court. Les pionniers furent téméraires et, heureusement, un peu chanceux, à dos de Saturn, la...

    Lire la suite