Communales 2018 à Liège: PS et MR ont signé l’accord de majorité

©Sylvain Piraux/ Le Soir
©Sylvain Piraux/ Le Soir

PS et MR ont validé l’accord de majorité, a annoncé samedi soir Willy Demeyer, bourgmestre de Liège, dans un communiqué. Le PS dispose de sept sièges au sein du collège communal, contre huit actuellement, tandis que le MR n’aurait revendiqué que trois sièges au collège.

Dans les rangs socialistes, aux côtés du bourgmestre Willy Demeyer, cinq des six échevins sortants rempilent au collège communal. Soit Maggy Yerna, Julie Fernandez Fernandez, Roland Léonard, Jean-Pierre Hupkens et Pierre Stassart. Fouad Chamas ne fait donc plus partie du casting.

Du côté du « MR pour Liège », les trois futurs échevins sont la présidente du Sénat Christine Defraigne (Première échevine), le député fédéral Gilles Foret et la conseillère communale Elisabeth Fraipont.

Le CPAS dans les mains du PS

Concernant la présidence du CPAS, elle reste dans les mains du PS. Celle-ci était au centre de tensions parmi les socialistes au cours des derniers jours en raison des règles d’application au sein du Centre Public de l’Action Sociale. En effet, le/la président(e) doit figurer parmi les candidats de la liste mais ne doit pas obligatoirement avoir été élu(e). C’est ainsi qu’a circulé le nom de Jean-Paul Bonjean, dont il avait déjà été question au cours de la législature qui s’achève et qui n’a pas été élu à une quarantaine de voix près.

Les instances du PS ont finalement opté pour le maintien de Marie-France Mahy, pas élue, à la présidence du CPAS jusqu’en octobre 2019. « Cette période sera mise à profit pour encadrer et transmettre son expérience aux nouveaux conseillers que sont notamment Jean-Paul Bonjean et Vincent Bonhomme. Les deux autres postes revenant au PS seront désignés prochainement », précise Willy Demeyer.

► Toutes nos informations sur les communales à Liège

En octobre 2019, Marie-France Mahy quittera le CPAS pour être remplacée comme présidente par Jean-Paul Bonjean et comme conseillère par Caroline Heylen.

Willy Demeyer ajoute que les attributions des échevins seront précisées prochainement. Le MR devrait obtenir des portefeuilles intéressants comme les finances, le commerce ou la mobilité.

Le pacte de majorité sera déposé lundi entre les mains du directeur général de la ville de Liège.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La nouvelle du vote en commission parlementaire a été accueillie avec satisfaction par les militants pour le climat qui ont quitté leur campement de la place du Trône à Bruxelles.

    Loi climat: la réforme de la Constitution, une victoire à la Pyrrhus?

  2. Skeyes annonce à nouveau un mouvement de grève
: c’est pour ce mercredi à Charleroi entre 8 et 10 heures du matin.

    Grève des contrôleurs du ciel: encore des actions ce mercredi

  3. Raymond Behr, mis à l’honneur par Philippe et Mathilde, à l’occasion de la cérémonie de commémoration au Mémorial de la guerre de Corée.

    Visite d’Etat en Corée: Philippe citoyen d’honneur, Raymond citoyen mis à l’honneur

Chroniques
  • Lettre du Brexit: «Les fantômes et les excentriques font bon ménage»

    Par Marc Roche

    Pour suivre la manifestation du « People’s Vote » en faveur d’un deuxième référendum sur le Brexit, je m’étais posté devant le 10 Downing Street. L’emplacement était bien choisi. Le million de marcheurs du « People’s Vote » (chiffre au pifomètre) qui défilaient entre Hyde Park et Trafalgar square dans une atmosphère joyeuse n’avaient d’yeux que pour la résidence du Premier ministre, symbole par excellence du bourbier actuel.

    Pourtant, le vrai pouvoir par ces temps tourmentés du Brexit n’est plus niché dans la modeste maison de briques au bout d’une petite rue fermée au trafic. L’élégant bâtiment de style géorgien adjacent à « Number Ten » tire dans l’ombre toutes les ficelles du largage des amarres. Seule une plaque discrète à l’entrée indique le mystérieux occupant des lieux : le Cabinet Office.

    Au confluent du « triangle d’or » monarchie-gouvernement-parlement, la haute fonction publique britannique s’enquiert peu des apparences du pouvoir. Exerçant sa mission à l’écart de la lumière des projecteurs, le...

    Lire la suite

  • Climat: Ô Miroir, suis-je du bon côté de l’histoire?

    Ceux qui, dans le monde politique, pensaient que les petits jeunes du climat et tous ceux qui protestent avec eux depuis des semaines allaient faire trois petits tours et puis rentrer à la niche, en sont pour leurs frais. Certains en ont même perdu leur boussole climatique. Ainsi le MR, qui en quelques semaines a cafouillé dans son attitude sur la loi climat et la révision de la constitution. Un ours polaire n’y retrouverait pas ses jeunes…

    La cause de ces changements de cap ? Ne cherchez pas...

    Lire la suite