Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

Attaque à la caserne de Flawinne: le Namurois était irresponsable de ses actes

L’homme s’est introduit le 26 octobre dernier dans la caserne militaire avant de provoquer une course-poursuite.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le rapport d’expertise mentale de Minh Le, le Namurois de 32 ans placé sous mandat d’arrêt pour s’être introduit le 26 octobre dernier dans la caserne militaire de Flawinne (Namur), est défavorable, a indiqué son avocat Luc Balleux, confirmant une information de Sudpresse sur sa comparution devant la chambre du conseil de Dinant mardi.

Selon l’expert psychiatre désigné par le parquet, le trentenaire, incarcéré dans une annexe psychiatrique, était irresponsable de ses actes au moment des faits et actuellement. La chambre du conseil pourrait prononcer son internement.

Me Balleux envisage de demander des devoirs complémentaires. «  Nous allons vers une contre-expertise, mais je préfère attendre d’avoir un contact avec l’expert qui a suivi mon client.  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs