Accueil Monde

L’Obs juge «inacceptable» l’expulsion de facto de sa correspondante en Chine

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

L’hebdomadaire français L’Obs a jugé vendredi «inacceptable» l’expulsion de facto de sa correspondante à Pékin et estimé que c’était «un avertissement lancé à tous les reporters étrangers basés en Chine».

En poste à Pékin depuis six ans, la journaliste Ursula Gauthier a annoncé vendredi avoir reçu la confirmation par les autorités chinoises qu’elle serait de facto expulsée du pays le 31 décembre, à la suite du non-renouvellement de sa carte de presse et de son visa.

Ursula Gauthier a fait l’objet depuis un mois d’une virulente campagne d’attaques dans les médias étatiques chinois à la suite d’un article publié le 18 novembre décrivant la politique répressive menée par Pékin au Xinjiang, une vaste région à dominante musulmane de l’ouest du pays.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs