Birmanie: Amnesty International retire son prix d’Ambassadeur de la conscience à Aung San Suu Kyi

©AFP
©AFP

Amnesty International a annoncé lundi qu’elle retire à Aung San Suu Kyi sa distinction la plus prestigieuse, le prix d’Ambassadeur de la conscience, au motif que «  la dirigeante du Myanmar a trahi honteusement les valeurs qu’elle a longtemps défendues », selon l’organisation de défense des droits humains.

«  Aujourd’hui, nous sommes profondément déçus que vous ne soyez plus un symbole d’espoir, de courage et de défense inlassable des droits humains. Amnesty International ne peut pas justifier le maintien de votre statut de lauréate du prix d’Ambassadrice de la conscience et c’est avec une grande tristesse que nous vous le retirons », a indiqué son secrétaire général Kumi Naidoo.

Indifférence manifeste face aux atrocités commises par l’armée birmane

Le chef de l’organisation a écrit dimanche à Aung San Suu Kyi pour l’informer que l’organisation lui retire le prix qu’elle lui avait décerné en 2009. Alors que la dirigeante birmane arrive à mi-mandat, huit ans après sa libération de résidence surveillée, Kumi Naidoo a exprimé la déception de constater qu’elle n’a pas usé de son autorité politique et morale pour protéger les droits humains, la justice ou l’égalité au Myanmar, évoquant son indifférence manifeste face aux atrocités commises par l’armée birmane et à l’intolérance croissante vis-à-vis de la liberté d’expression.

Amnesty dénonce en effet le silence de la dirigeante et de son gouvernement face aux faits commis par l’armée contre la minorité musulmane des Rohingyas, qui vivent depuis des années sous un régime de ségrégation et de discrimination constituant une forme d’apartheid.

Depuis deux ans que le gouvernement d’Aung San Suu Kyi est aux manettes, des défenseurs des droits humains, des militants pacifiques et des journalistes ont été arrêtés et emprisonnés, tandis que d’autres sont en butte aux menaces, au harcèlement et à l’intimidation en raison de leur travail, dénonce l’organisation.

«  Nous continuerons de lutter pour la justice et les droits fondamentaux au Myanmar, avec ou sans son soutien », conclut le secrétaire général d’Amnesty.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Nissan a porté plainte au pénal contre Carlos Ghosn, son ancien patron.

    L’avenir de Carlos Ghosn s’assombrit encore un peu plus

  2. 170 kilos, c’est une masse. Qui rend impossibles la course et la marche intensive pendant plus d’un quart d’heure.

    Grand format - Journal d’un obèse: «Vous devez être malheureux pour manger comme ça»

  3. Image=d-20171222-3JPRY5_high

    Le bulletin de Theo Francken: 51%

Chroniques
  • Collecte de dons pour Notre-Dame de Paris: retour de flamme

    Cent millions d’euros », lance l’un. « 200 millions », renchérit l’autre. Qui dit mieux ?

    Heureusement, à la fin, le lot ne sera pas adjugé, puisqu’il s’agit non pas d’un tableau de maître, mais d’une cathédrale maîtresse.

    Donc nos grands capitalistes ont fait assaut de générosité pour voler au secours, non d’un peuple asservi, non d’un peuple dans la misère – n’exagérons pas ! –, mais d’un monument dans le besoin : Notre-Dame de Paris.

    L’extrême gauche s’est indignée. C’est à la fois normal et bête. « Beau et con à la fois » comme le chantait Jacques Brel.

    Quelle surprise, en effet, que de découvrir que les riches sont très riches ! Surtout quand ce sont des héritiers. Aurait-il fallu...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite