Accueil Société Régions Bruxelles

À Bruxelles, un échevin néerlandophone peut rapporter gros

La présence d’un échevin ou président de CPAS néerlandophone est synonyme d’une dotation supplémentaire. Certaines communes contorsionnent pour répondre à cette condition.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Petit à petit, les communes bruxelloises commencent à dévoiler la composition de leur exécutif (lire par ailleurs). Et, comme à l’habitude, la présence de représentants néerlandophones au sein des futurs collèges fera l’objet d’une attention particulière au cours de cette séquence post-électorale.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs