Accueil Société Régions Brabant wallon

Baptêmes dégradants à l’UCL: «La nudité, à la MAF, c’est régulier», témoignent des étudiants

L’enquête policière tente de déterminer avec précision ce qu’il s’est réellement passé dans le cercle de la MAF. Les baptêmes sont réputés pour être « trash » dans ce cercle.

Temps de lecture: 3 min

Une information judiciaire a été ouverte pour une suspicion de traitements dégradants et attentats à la pudeur qui auraient été commis à Louvain-la-Neuve, lors de cérémonies de baptêmes estudiantins.

L’ouverture de l’information judiciaire a été requise par le parquet brabançon, il y a une dizaine de jours, concernant des faits présumés perpétrés en octobre au sein de la Maison des athlètes francophones (MAF), lors des cérémonies de baptême des étudiants.

Selon les résultats des premières auditions, les rumeurs les plus graves ne seraient pas avérées. «  Entendez qu’il n’y aurait pas eu de scènes de viol comme certaines rumeurs le laissaient entendre. Nous ne sommes actuellement qu’au début de l’enquête et nous tentons de déterminer avec précision ce qu’il s’est réellement passé dans ce cercle estudiantin », explique le procureur du Roi, Jean-Claude Elsander.

« Des baptêmes trash »

« La MAF organise l’un des baptêmes les plus durs ». Avis unanime de l’ensemble des étudiants. De là à y imaginer des débordements tels que ceux qui ont poussé le Parquet à ouvrir une instruction judiciaire ? Pour la plupart, oui. « Si on devait désigner un cercle qui bafouait les règles, c’était bien celui-là », assure Paul. Oceann va même plus loin : « Les baptêmes de la MAF ont toujours été trash. La nudité, là-bas, c’est régulier. Tout Louvain-la-Neuve est au courant. » Mais ça ne le dérange pas le moins du monde : « Si un mouvement de soutien s’organise, je le rejoindrai immédiatement. Solidarité ! » D’autres étudiants émettent plus de réserves. « C’est sans doute allé trop loin. Je ne comprends pas comment les organisateurs ne se sont pas rendu compte qu’il fallait arrêter ça », regrette Wendy.

Concernant la lourdeur des sanctions, les avis divergent. Condamner tout un cercle pour les actes d’une minorité, est-ce bien logique ? « Oui, il y a toute une équipe derrière l’organisation des baptêmes. Il fallait prendre une sanction collective », entend-on d’un côté. « C’est totalement disproportionné. Il aurait fallu décortiquer le problème et punir les vrais responsables », répond-on de l’autre. En revanche les étudiants accordent leurs violons pour faire part de leur tristesse. « Tout le monde est déçu car la MAF organisait les meilleures soirées. C’est toute la vie estudiantine qui va en pâtir », résume Gilbert-Emilien. Mais les guindailleurs ne s’avouent pas vaincus. François en est certain, « la MAF n’est pas morte, un cercle, ça se relève toujours ! »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Dupont Vincienne, dimanche 17 octobre 2021, 21:17

    Quelle bande de cons et moutons…,

  • Posté par Jean-michel Van Schouwburg, mardi 13 novembre 2018, 14:01

    Il faut être MAF pour participer à la MAF : ce sont des intimidations moyen-âgeuses de soumission à des plu forts et des "plus anciens" . Baptême des cons !!

Sur le même sujet

Aussi en Brabant wallon

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs