Accueil Belgique Politique

Le F-35 moins cher que prévu grâce à deux «cadeaux» des Etats-Unis

Washington a, notamment, laissé tomber la partie des coûts de développement historiques que la Belgique aurait dû payer.

Temps de lecture: 2 min

La Belgique achètera ses 34 chasseurs furtifs F-35 américains à un prix extrêmement favorable - 76,3 millions d’euros pièce pour un appareil «prêt à voler» - grâce à deux « cadeaux » consentis par les Etats-Unis envers un pays qui n’était pourtant pas associé au programme dès le départ, a indiqué le responsable du projet, le colonel Harold Van Pee, dans une interview publiée mercredi par le journal L’Echo.

Selon lui, ce coût s’explique également par le fait que le F-35 Lightning II du groupe Lockheed Martin est construit à 250 exemplaires par an, contre 10 ou 15 pour les autres appareils, comme l’Eurofighter Typhoon européen ou le Rafale français.

Mais les Etats-Unis ont aussi laissé tomber la partie des coûts de développement historiques que la Belgique, 13ème pays client du F-35, aurait dû payer en tant que pays non impliqué dans le programme de développement de l’avion, soit un «cadeau de 475 millions de dollars», a ajouté le colonel Van Pee.

« L’heure de vol sur F-35 est plus chère »

«Ils ont aussi exonéré la Belgique jusque 2030 de leur partie des frais de développement futurs, soit 7,2 millions de dollars par an», a poursuivi l’officier, qui dirige la cellule «Air Combat Capability Program» (ACCaP) au sein de l’état-major de la Défense.

Le colonel Van Pee admet que l’heure de vol de F-35 coûte 30% plus cher que le F-16 en coûts d’exploitation.

«Mais on va voler 30% d’heures en moins. Car on aura moins d’avions et on s’exercera davantage sur simulateur. Au total, là où il faut 222 millions d’euros pour les F-16 en coûts annuels d’exploitation, on va passer à 229 millions. Ce qui est beaucoup moins que ce qui avait prévu comme plafond dans la Vision stratégique (270 millions). On restera donc plus ou moins au même montant, même si l’heure de vol sur F-35 est effectivement plus chère», a-t-il souligné.

À lire aussi Le choix du F-35, un long parcours semé d’embûches

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par stals jean, jeudi 15 novembre 2018, 12:55

    A quoi peut bien servir un bombardier sinon à bombarder.. Bombarder qui? Bombarder quoi? Bien sur le dicton: "si tu veux la paix prépare la guerre" n'est pas pour déplaire aux multinationales de l'armement de la planète entière qui toutes espèrent bien que la guerre aura bien lieu quelque part..."Si tu veux vraiment la paix durable prépare vraiment la paix"... Ne serait-ce pas bien plus intelligent comme dicton...Finalement, je me demande si Poutine qui nous vend son gaz ou que Xi jinping qui nous vend à peu près tout le reste, ne sont tout compte fait pas moins dangereux que Trump le décervelé à la houpe qui nous vend depuis son Amérique protégée par deux océans, ses bombardiers F35 et les cargaisons de missiles qui vont avec...

  • Posté par Bachelart Bernard, mercredi 14 novembre 2018, 21:46

    En quoi cet appareil peut-il servir à défendre nos citoyens ? En s'infiltrant furtivement à travers les défenses russes pour aller lâcher des bombes atomiques sur Moscou?

  • Posté par Henneaux Daniel, mercredi 14 novembre 2018, 15:56

    Monsieur Van Obberghen, votre analyse n'est évidemment pas dénuée de pertinence quant au manque de solidarité européenne et aux conséquences qui pourraient en résulter si ce n'est que c'est faire abstraction que d'autre pays européens, et non des moindre comme le Danemark, la Norvège, les Pays-Bas, l'Italie et le Royaume-uni ont déjà opté pour les F35...le problème de l'Europe est précisément qu'elle ne sait pas fédérer et que, plutôt que de développer un avion de combat commun à la pointe, il y en a 3 ou 4 "moyens" actuellement en cours de développement et de commercialisation...le raphale français, le typhoon anglais, le grippen suédois et un quatrième dont le nom m'échappe...je doute d'ailleurs que la seconde grande puissance militaire européenne qu'est l'Allemagne fasse voler son armée de l'air sur des raphales...français. Alors, oui, c'est critiquable comme décision mais elle se défend aussi je pense...

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 14 novembre 2018, 10:34

    Il n'en reste pas moins que si le F35 était le bon choix, il ne fallait pas décider tant que Trump est au pouvoir. Parce que ça, c'est un beau cadeau de la Belgique à un Président qui vomi l'Europe et lui mène une guerre économique sans merci. C'est un très cher prix à payer de flatter ainsi un quasi-tyran à demi fou et d'isoler la Belgique sur le plan européen, qui l'exclura sûrement (ou en bonne part) des développements futurs pour une Europe de la défense. C'est une erreur géo-stratégique grave qui collera aux basques de la Belgique pour longtemps. Merci Charles Michel, merci la NVA. Comment je ne peux m'empècher de penser que c'est du reste parfaitement délibérer de la part d'un parti pour qui la Belgique est honnie et qui travaille activement à sa destruction.

  • Posté par Pablos Gino, mercredi 14 novembre 2018, 8:59

    Un peu de patience s'est bientôt Noël on va finir par l'avoir gratuit .

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs