Accueil Culture Cinéma

«Les animaux fantastiques 2»: un film diablement ancré dans le présent

Deux ans après Les Animaux fantastiques, le monde merveilleux imaginé par J. K. Rowling trouve un éclat nouveau avec une suite sombre, sans concession, mais réunissant tous les ingrédients qui ont fait le succès de la saga jusqu’ici.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 8 min

Le spectateur se retrouve plongé à New York en 1927. Gellert Grindelwald (maléfique sorcier incarné par Johnny Depp) s’évade spectaculairement de la prison dans laquelle il était détenu. Il n’a alors qu’une idée en tête : rallier un maximum de sorciers à sa cause pour régner sur le monde… Une mission que Norbert Dragonneau (Eddie Redmayne) va tout faire pour mettre en péril.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Eric DUMONT, mercredi 14 novembre 2018, 16:47

    Ce que J. K. Rowling aura magistralement réussi en revisitant la paralittérature anglo-saxonne, elle le rate totalement en tentant de transvaser son univers mythopoïétique dans un contexte franco-continental. Avec ce film, on semble avoir atteint un palier dans l'essor qui semblait sans entraves de son imaginaire.

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs