Football Leaks: des perquisitions à l’Union belge et à Mouscron

Quatre perquisitions ont eu lieu ce matin à Mouscron, deux à Laeken et une à Celles, dans le cadre des enquêtes sur les Football Leaks et sur le Footbelgate. A Laeken, les perquisitions ont eu lieu au siège de l’Union belge et à celui de la Cour belge d’arbitrage pour le sport (CBAS). L’enquête a pour but de voir si Mouscron est dans les mains d’un agent, Pini Zahavi. Elle vise aussi à voir si Mouscron a obtenu la licence de manière frauduleuse.

Les enquêteurs cherchent également à savoir si l’argent utilisé lors des différentes cessions du club a une origine frauduleuse. Le parquet fédéral confirme les informations du « Soir ». Selon nos informations, des perquisitions ont aussi lieu chez des dirigeants du club mouscronnois. Trois personnes ont été privées de liberté pour audition par la police judiciaire, a communiqué le parquet.

Le juge d’instruction devra décider, dans les 48 heures, d’éventuels placements sous mandat d’arrêt.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Football Leaks|Police et justice|Mouscron (Hainaut)
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. SOCCER JUSTICE SPORTING ANDERLECHT TRAINING CENTER SEARCH

    Un air de sérénité pendant les perquisitions à Anderlecht

  2. Emmanuel Macron est très attendu pour son face à face avec la presse, ce jeudi en début de soirée.

    Macron: la suppression de l’ENA, mais encore?

  3. Tous les partis francophones s’accordent pour appellent à la création d’une instance de contrôle totalement indépendante.

    Survol de Bruxelles: la position des différents partis

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite