Accueil Sports Football Football belge

Patrick Declerck après les perquisitions à l’Excel Mouscron: «Personne n’a été privé de liberté chez nous»

Le président du club mouscronnois a été entendu par les inspecteurs ce mercredi matin.

Vidéo - Temps de lecture: 2 min

Le président du Royal Excel Mouscron, Patrick Declerck, a été libéré par les enquêteurs après avoir dû les accompagner mercredi matin au stade du Canonnier où a lieu une perquisition depuis ce matin. Entendu par les inspecteurs, Patrick Declerck a pu quitter l’enceinte du Canonnier totalement libre. « Personne n’a été privé de liberté chez nous. La preuve, c’est que je suis là », raconte celui qui occupe la présidence du club frontalier depuis 2016.

« Le club participe tout à fait positivement à l’enquête en cours. Et nous continuerons à le faire. Je dois souligner que le travail des enquêteurs a été réalisé dans le meilleur état d’esprit. Tout s’est déroulé de façon humaine et constructive. Je laisse la justice faire son boulot », selon le président.

« Une perquisition a également lieu au Futurosport, notre centre de formation. C’est là que notre correspondant qualifié se trouve », dit encore M. Declerck. Edward Van Daele s’est présenté 20 minutes au Canonnier avec les enquêteurs. Il a ensuite été emmené au Futurosport. Les perquisitions n’étaient pas encore terminées sur le coup de 12h30.

« Je ne peux pas me défaire de l’idée que les critiques permanentes émanant de Flandre à notre égard ont précipité l’enquête en cours », explique Patrick Declerck. « Il faut savoir que je suis le président du Conseil d’Administration. J’ai la responsabilité finale au sein du club. Pour le reste, nous avons des actionnaires, comme partout ailleurs ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football belge

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb