Accueil Société

Pourquoi ça roule plus que jamais pour le Rubik’s cube

Le casse-tête tridimensionnel ne s’est jamais aussi bien vendu chez nous. Merci Justin Bieber. Merci surtout aux tutos sur YouTube. Aujourd’hui, c’est même devenu un sport à fortes sensations.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Vous le pensiez ringard, resté coincé dans la case des golden eighties ? Au contraire, le Rubik’s cube et ses six facettes colorées à reconstituer rencontrent un phénoménal retour de hype. Comme une pierre qui roule en amassant les sous. Y compris chez nous, où le cultissime cube devrait s’écouler cette année à près de 100.000 exemplaires, selon son fabricant, Jumbo. Celui-ci pensait pourtant avoir connu un pic en 2015-2016 avec 85.000 unités achetées dans les boutiques spécialisées du royaume. Mais, bingo, ses ventes en magasins de jouets ont atteint les six chiffres en 2017, alors qu’elles se situaient à 60.000 il y a une décennie. Loin de perdre la face, le casse-tête tridimensionnel cartonne dans les cours de récré dès les primaires. Et va jusqu’à glisser entre d’agiles doigts plus âgés.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs