Accueil Belgique Politique

Pacte migratoire: la N-VA met Michel en difficulté

Le revirement de Theo Francken sur un dossier délicat n’est pas très confortable pour Charles Michel

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 4 min

La séquence n’est pas de plus confortable, pour Charles Michel. Ce mercredi, dans le Standaard, la porte-parole du secrétaire d’Etat à l’Asile et la migration assène en substance : non, la N-VA n’acceptera pas que la Belgique signe le pacte migratoire de l’ONU, un accord international non contraignant censé baliser les fondements internationaux de l’asile. Le hic, c’est que le Premier ministre avait déclaré à la tribune de l’ONU fin septembre que la Belgique signerait. Sachant que notre pays rentrera au Conseil de Sécurité de l’ONU en janvier, un revirement aussi spectaculaire fait plutôt mauvais genre, même si un certain nombre de pays, pas des plus fréquentables pour la plupart (Hongrie, Autriche notamment) se sont eux aussi distanciés du texte.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Jules Horowitz, mardi 20 novembre 2018, 22:45

    Les États doivent rester souverains en matière d'immigration, à l'exception du droit d'asile politique en tant que tel; sur l'immigration économique et le regroupement familial, c'est aux États nationaux à rester souverains, sinon vous aurez les populistes au pouvoir un peu partout!!! Sous prétexte d'humanisme, on prépare les guerres de demain. On nous a déjà fait le coup une fois quand les règles trop larges du regroupement familial sont devenues européennes. La Belgique ne peut plus s'opposer, alors qu'elle le faisait avant, à des mariages "bidons" dont le seul but est d'immigrer. Allez parler aux Wallons d'immigration économique alors que le chômage dépasse les 20% de la population active dans certaines villes.

  • Posté par Brasseur Michel, jeudi 15 novembre 2018, 6:50

    Y a vraiment qu' un Libéral aveugle pour se demander qui est la marionnette de qui! Alors que la population en a la preuve tous les 15 jours environ.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs