Accueil Monde

Barnier: «Aux deux parties de prendre leurs responsabilités»

Présentant l’accord de 585 pages, le négociateur en chef pour l’UE a mis la pression sur les parlementaires britanniques.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

V ous voyez, il n’y a plus de couleurs », montrait le négociateur de l’UE Michel Barnier en brandissant non sans fierté les presque 600 pages du « projet d’accord de sortie ordonnée » du Royaume-Uni lors d’une conférence de presse convoquée mercredi (à 20 h 30 pour 21 heures…). Car au début de l’année, lorsqu’il en avait identiquement brandi sa première version, c’était pour montrer les parties surlignées en couleurs, c’est-à-dire toujours en discussion.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs