Accueil Pop rock

The Prodigy No tourists

BMG/Warner.

Le 7 décembre à Forest National.

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 2 min

Même pas morts ! Après l’énorme succès de The Fat Of The Land il y a vingt ans, Prodigy était rentré dans le rang. On pensait les y laisser bien gentiment, mais c’était sans compter la ténacité de ces garçons turbulents.

Depuis une dizaine d’années, le combo électro-punk britannique, de nouveau soudé, est redevenu le meilleur remède à la gueule de bois, toujours prêt à retourner une plaine de festival ou une grande salle de concert aseptisée. Chaque nouvel album semble tourné vers ce but, renfermant un ou deux singles pour se mettre la tête à l’envers.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Pop rock

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs